Nous sommes à la moitié du mois de Mars 2018, et le département a informé le tiers des habitants de la Corrèze en septembre 2017 qu’ils étaient dans une obligation légale et urgente d’élaguer leurs arbres de bord de route.

Certes un nouveau schéma modèle d’élagage a été transmis en ce début d’année 2018 par le département aux propriétaires, mais vu les délais impartis et le coût financier d’élaguer en préservant la vie de l’arbre, un grand nombre de propriétaires prennent la décision radicale d’abattre ou de faire abattre de façon expéditive. Des entreprises forestières font des offres de coupe rase de parcelles entières afin de récupérer le prix de leur prestation sur le volume de bois récupéré.

En parallèle d’une réaction d’associations concernées par les aspects paysagers, préservation des oiseaux et de la faune, les élagueurs professionnels de Corrèze se sont constitués en collectif afin d’alerter sur les conséquences de ces élagages trop violents.

Les élagueurs d’AGIRR font de la pédagogie sur le marché d’Objat

Voici des explications spontanées filmées au cours d’échanges entre élagueurs et le public rencontré sur le marché d’Objat.

 

 

Merci de partager :