Voilà deux ans que Loup et Nathalie Fressinaud, exploitants laitier près d’Ambazac en Haute-Vienne, ont entamé leur conversion au bio. Un choix éthique et logique pour le couple d’agriculteurs réticents depuis des années à l’utilisation d’antibiotiques. D’après le guide 2018-2019, édité par les associations Agrobio 87, Agrobio 19 et la FRAB Nouvelle-Aquitaine, le nombre de fermes bio augmente ces dernières années sur les trois départements limousins.

Merci de partager :
error