Brive est un lieu spécifique où se posent de façon aiguë les trois grandes questions actuelles :

le climat, la biodiversité, l’urbanisation.

L’urgence se montre chaque jour et beaucoup de citoyens en ont maintenant conscience, se mobilisent.

Parce que le catastrophisme répandu partout conduit à l’impuissance.
Plusieurs associations travaillent à Brive sur toutes ces questions, parce que des actions sont possibles dès aujourd’hui, à tous les niveaux, local, national, international.   Ainsi, l’idée d’une coordination entre tous les acteurs devient évidente.

Beaucoup de « petits pas » ont été fait. ALLONS, ENSEMBLE, PLUS LOIN.

« la Journée Mondiale pour le climat »  aura lieu LE 16 MARS

De plus des comités étudiants se rallient au mouvement international « FRIDAY FOR THE FUTURE », grève scolaire pour le climat que mènent des milliers de jeunes aux quatre coins du monde :

À Brive, il y a deux ans une « action pour le climat avait eu lieu au moment de la foire du livre et rencontré beaucoup de soutien; de façon indépendante en décembre dernier une « Marche pour le climat » a mobilisé 300 personnes dans les rues de Brive.

L’écologie reste, malgré les discours de façade, une préoccupation secondaire pour la plupart des élus de notre pays :

  • Abandon de la promesse d’interdiction des pesticides, abattage des arbres, fiscalité écologique » aberrante,
  • poursuite des politiques économiques destructrices de la nature.
  • Le 15 mars sera le temps de la jeune génération, des collégiens aux étudiants
  • qui se retrouvent pour manifester leur impatience, leur colère, leur volonté.

Marche le samedi 16 mars à Brive

Le lendemain 16 mars tout le monde se retrouvera pour l’action déjà en préparation par l’initiatrice de la dernière marche : https://www.facebook.com/events/704662883265013/

Mais nous ne nous arrêterons pas à des manifestations symboliques sans lendemain. « Les Colibris » travaillent en permanence au changement des pratiques, le « Jardin Sauvage » continue à étudier les conséquences déjà actuellement visibles du changement climatique et les atteintes à la biodiversité, « Nous voulons des coquelicots » poursuit son action et
propose des rassemblements devant chaque mairie chaque 1er vendredi du mois  prochain rassemblement le 1er Mars en particulier à Brive et à Tulle, 11 communes en Corrèze.

www.correzitude.fr/ACTION-CLIMAT-BRIVE/html

Il nous faut interpeller les politiques dans la réalité de leurs pratiques avec le soutien des écologistes déjà engagés
dans l’action publique. Mais « ce n’est qu’un début », chacun peut prendre sa place : ÉCOLOGIE et DÉMOCRATIE sont le même combat. 

Merci de partager :