Ce sont les enfants eux-mêmes qui ont souhaité se lancer dans cette aventure. Pour la LPO il s’agit surtout de sensibiliser les plus jeunes à la baisse du nombre de mésanges, pinsons, roitelets et autres. Près d’un tiers de nos oiseaux sauvages ont disparu en vingt ans. C’est dans ce contexte que la LPO multiplie le nombre de ses refuges.
Ce sont les élèves qui ont l’avenir de la planète entre les mains ».

Merci de partager :