Vous êtes venu marcher pour le climat à Brive samedi 16 mars ? vous avez vu une délégation de citoyens être invitée à entrer dans la mairie pour s’entretenir avec un élu …

Voici l’enregistrement audio intégral de cet échange .

Vous voulez savoir à quel degré de conscience, de prise en compte du climat l’agglomération de Brive en est ? quels sont les thèmes sur lesquels elle est en travail ?

La confrontation d’hier apporte des réponses à ces questions. Notre élu Mr Fisher venu de Malemort est membre de la dizaine de personnes chargées du grand dossier de l’environnement. Les compétences sont donc « distribuées ». Il essaiera avec le directeur du cabinet du Maire de nous dérouler ses 30 diapos sur toutes les actions « environnement » de l’agglo.

Peine perdue, les citoyens l’interpellent sur le principe même de réchauffement climatique et d’atteinte à la biodiversité localement. Avec grande diplomatie l’élu essaiera pendant une heure trente de répondre et de démontrer l’honnêteté et le travail de l’Agglo. : le travail sur la centrale à biomasse, la réduction d’un tiers des déchets dans 2 ou 3 quartiers et 5 ans en avance sur l’échéance nationale, la compensation de tous les terrains articificialisés et de tous les arbres coupés … (une association locale prend RV pour avoir les chiffres).

Face aux citoyens, l’élu souhaite éviter la confrontation sur le mot vision, en disant vaut-il mieux une vision et aucun effet ou des résultats sans vision ?

Brive est un cas exemplaire en France : exceptionnelle en 3 points : degré de réchauffement, haute richesse de biodiversité, outrance de la bétonnisation

En tout cas vous entendrez se confronter un botaniste outragé porter le message de l’exceptionnelle biodiversité du bassin de Brive dont aucun document, aucune mesure, aucun crédit ne fait trace.

Les deux résultats de l’après midi

Premier résultat : la fédération Corrèze Environnement interroge les deux représentants de l’agglo sur la présence ou non d’un conseil de développement incluant des citoyens =

« Si 10 milliards d’humains vivent comme le Briviste aujourd’hui, on a perdu … »

Donc, comment éviter de faire du ping-pong entre un élu qui semble entier et vouloir agir et des citoyens qui inquiets de l’impassibilité institutionnelle sur les 2 questions climat et biodiversité ?

la loi « Notre » de 2015 prévoit qu’un conseil de développement doive exister dans les agglo de plus de 20000 habitants. Peut être est-il temps de le mettre en place ?

C’est à peut près le seul résultat à retenir de cette heure et demi de « confrontation »

L’élu ne voulait pas de « CONFRONTATION« . Pourtant, seuls les citoyens (le Pdt de l’assoc. Jardin Sauvage) avaient l’air d’être conscients de l’exceptionnelle biodiversité du bassin de Brive (aucun document de tourisme ni d’intention politique n’en fait état !!!!) (on comprend que notre spécialiste botanique local soit ulcéré d’avoir consacré 12 ans de sa vie et de travail documentaire pour une ignorance institutionnelle aussi totale)

Il est à se féliciter au contraire que ce moment ait été UNE CONFRONTATION, car le décalage mental est insupportable, confine au déni même du problème et CAUSE son accélération …

L’Agglo, par la voix de Mr Fischer se fait une fierté d’une série d’actions. Personne n’en nie le bien fondé, mais si on fait la lecture dans l’autre sens, il n’existe aucun problème de Réchauffement climatique et diminution de la biodiversité …

Minutage des différentes questions et sujets abordés lors de cette heure et demi

0min : Appel des citoyen = où est l’exemplarité de l’agglo sur les questions climat et biodiversité ?

7m36 = réponse à propos de l’aérodrome

Donner la priorité à l’activité économique est la source même du problème climatique sur la planète ET à Brive

Tout le Sud Ouest et Brive sont particulièrement concernés par le réchauffement climatique …

11m – Brive pourrait être un exemple français = Biodiversité + problème Climat + sur-urbanisation

15min – Obsolescence programmée …

18min – Problème de l’aéroport Souillac – nous contribuons tous pour des prix artificiels … c’est du vol

19m20 – retour sur les compétences de l’agglo – où sont les traces de conscience écologique ? Où sont vos intentions ?

21m – Par contre le KFC est inauguré !

22m – on ne peut pas donner l’exemple ! d’ailleurs tous les alentours de Brive sont tout vert – on assume donc de bétonner Brive pour l’emploi

23m50 – quelles sont les actions qui vont minimiser le réchauffement climatique, et la diminution de biodiversité

Les gestes responsables individuellement sont indispensables ; mais sur le plan infrastructures et plan d’action ?

Dominique Gaudefroy fait le constat qu’il n’existe RIEN depuis des années, et que pour recueillir des avis sur le shéma de cohérence écologique le responsable n’avait même pas de bureau.

(aucune réponse)

28m – Pourquoi les arbres qui vont bien sont-ils coupés ?

Cause = réseaux enterrés endommagés, mais ces arbres sont compensés …

31m – les forêts corréziennes se portent bien et sont bien replantées

32m – la ville assume la priorité des emplois et du commerce par rapport à la question de son propre réchauffement

34m – annonce de la future usine de méthanisation

37m – deux cisotyens déplorent l’absence totale d’intention en matière d’écologie et de biodiversité depuis 15ans

L’élu parle d’un champ de 35 hectares de photovoltaique et que le problème c’est le déficit de communication

38m – témoignage d’un citoyen rural – le problème de Brive ce sont ses 2 autoroutes

L’élu assume que comme Gap et Sarajevo, étant dans une cuvette il y fera chaud

43m20 – Mais pourquoi une telle absence d’arbres ? On empire systématiquement

45m – Et le recyclage des batiments existants et abandonnés – non que du neuf partout – plus de souveraineté alimentaire possible

La rivière Corrèze

59m07 – la voie verte, un itinéraire qui fait une démonstration écologique à l’envers

1h09 – Et du photovoltaique sur les batiments existants ? Brive a pu obtenir que de l’auto-consommation soit consentie dans le cadre du contrat de transition écologique (Zac de la Nau) voilà un résultat

1h12 – quelles sont les mesures de préservation de la biodiversité ?

Il n’y a pas de plan, mais par contre, la collectivité compense toute destruction de milieu.

1h13 – La compensation du golf de Brive a été compensée de façon complètement artificielle et il y a destruction d’espèces.

1h15 – Exemple du marais du Brezou – sous les ordres du conservatoire – toutes les associations concernées n’ont pas su trouver une méthode commune – au final c’est la fonction filtrante originelle qui a seule été préservée

Retour sur la question plan de préservation … où est le plan ?

Je ne le sais pas – cette responsabilité est partagée par 10 responsables – Brive n’est pas en péril

Espèces à sauver ?

Non laissez tomber les espèces.

Ok, mais par contre la possibilité du mixage génétique entre espèces est indispensable

« Fanfarons du Larzac »

1h19 – Le résultat de Brive : le zéro pesticides

On ne sait pas si il y a un plan ou pas, mais ça ne paraît pas une priorité.

Cantines locales – 1h25-15

1h27 – La bonne idée d’un individu, n’est pas forcément une bonne idée pour la collectivité Idée des bus gratuits ?

1h29 – Évocation de la mise en place d’un conseil de développement (une obligation légale absente de l’agglo)

A défaut d’une vision sur l’écologie, la mise en place de ce conseil pourrait être la réponse.

Qu’est ce qui est préférable = une vision et pas d’actes ? Ou des approches concrètes ?

.

Merci de partager :
error