Salut à vous !

Le couperet est tombé, L’Echo est liquidé.

Ironie du sort, il n’a jamais eu autant de visibilité ces dernières années que depuis l’annonce de sa mort. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé.

En ce qui concerne la Corrèze quelques chiffres, les journalistes adorent ça : 88 vidéos sur la chaîne Youtube, 2.286 tweets, des milliers d’articles mis en ligne et partagés, des posts sur cette page (ouverte peut être trop tardivement mais cela aurait il changé quelque chose ?), des centaines de milliers de papier noircis, 7 salariés, une cinquantaine de correspondants et presque autant de contributeurs… et des heures et des heures passées à sillonner ce beau département, à suivre les manifs, les luttes, les conférences de presse, les meetings politiques, les réunions syndicales, les cérémonies, les visites présidentielles et ministérielles, les élections, les festivals, les rendez-vous culturels et sportifs, les conseils municipaux, communautaires, les séances plénières, à tenter de les raconter au mieux, trop souvent dans l’urgence. Nous avons fait ce que nous avons pu avec nos trop faibles moyens et nos frêles épaules, mais ce ne fut pas suffisant.

Ce fut un combat permanent pour avoir une pub, un avis d’obsèques, une annonce légale, une simple info ou juste pour avoir l’impression d’exister un peu dans le paysage médiatique. 
Nous avons beaucoup ri, beaucoup pleuré, beaucoup aimé. Nous vous quittons déchirés, avec le sentiment d’un beau gâchis.

Nous tenons à rendre hommage à ceux qui nous ont soutenus, et nous soutiennent encore : les confrères, les militants, les lecteurs de tous bords, les correspondants, les communicants, et ceux qui ont, le temps d’un stage ou d’un CDD, partagé nos vies : Cyril, Pierre, Louis, Sébastien, Sabine T., Claire, Corentin, Juliette, Alain, Tiphaine, Thibault, Léna, Marion, Eva, Camille, Audrey, Laurine, Vladimir, Priscille et bien d’autres…

Au revoir…

( La rédaction de l’Echo Corrèze )

Merci de partager :
error
There are currently no comments.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Website Security Test