Citoyliens


Eco-citoyenneté locale à Brive : un citoyen lance un dispositif de crypto-monnaie

Posted by Citoyliens on
Categories

#TOUSGAILLARDS

Taxer pour la transition énergétique et l’environnement est l’inverse de la solution: invariablement, ce sont les plus pauvres qui subissent la charge de la transition.

Rassembler les efforts d’une communauté en gratifiant les principaux gestes du quotidien pour, de cercle en cercle, abonder un fond de financement d’une transition accessible par l’aide à l’amorçage d’activités pour les exclus du système bancaire, l’abondement de projets d’isolation, de projets photovoltaïques: En application de la loi votée par le parlement européen déjà en 2018, rendre ainsi possible par les locataires l’accès et le droit à l’énergie solaire.

Dans la suite de l’initiative (à laquelle j’ai un peu contribué) du calcul pour tous via une appli à un potentiel d’économies par le solaire pour l’agglomération de brive « la gaillarde », ce ne sont pas seulement les propriétaires qui doivent en bénéficier mais toute la population, dans la plus grande transparence citoyenne.

Le Gaillard, monnaie dont j’ai créé le smart contract en décembre 2018 pour soutenir le premier projet d’autoconsommation solaire collectif à brive, est gagé par des microjardins bio, ces écogestes et la production photovoltaïque à venir: une part de ce fond, comme décrit dans ce premier smart contract, doit servir à gratifier les écogestes du quotidien et à cofinancer les investissements choisis via une consultation permanente des « brivistes « gaillards ou détenteurs et utilisateurs du Gaillard.

Jean Poncharal

Découvrez les facettes du dispositif et soutenez …

https://lafabriqueaviva.fr/fr/project/1926/show#.XNG5LC_0A-I.facebook

Emettre via une première levée de fonds, 40000 Gaillards (1BG=1€) dont la contrepartie est un petit ensemble de terrains destinés à la culture biologique, des gains en réduction du gaspillage alimentaire via le soutien aux utilisateurs de l’appli Karma (7BG pour chaque souscription), l’organisation via l’agglo d’une gratification en BG du tri spécifique des plastiques et des papiers/cartons, de la fidélisation des clients des distributeurs de vrac et de récipients consignés, y compris par l’installation de distributeurs rémunérés du verre ou du plastique dans des supermarchés à l’instar de l’allemagne.

Le dispositif est une proposition de cycle vertueux d’implications et d’action éco-citoyennes locales traçables …

La gouvernance du Gaillard sera confiée à une SCIC avec une transparence des décisions, facilitée par l’usage d’un vote via la blockchain assurant le principe UNE VOIX UN VOTE dans le respect de l’anonymat sans risque de pression ou de clientélisme.

Merci de partager :

À Verdun, Gilets jaunes et Marcheurs pour le climat : « Il ne faut plus réclamer le changement, il faut le provoquer »

Posted by Citoyliens on
Categories

29 avril 2019 / Franck Depretz (Reporterre)

À Verdun, une centaine de personnes seulement ont participé au Printemps du changement. La convergence entre Gilets jaunes et Marcheurs pour le climat n’a pas vraiment pris. Mais la détermination était là, et plusieurs actions de désobéissance civile se préparent.

  • Verdun (Meuse), reportage

Dimanche morne et Gilets jaunes. On est à Verdun, mais il tombe comme à Gravelotte. La base de loisirs du Pré-l’Évêque est froide et grise pour ce Printemps du changement, organisé main dans la main par des groupes de Gilets jaunes, de Marcheurs pour le climat et de la Jeunesse pour le climat (Youth for Climate) de toute la Lorraine. La centaine de participants sont à peine plus nombreux, sinon moins, que les gendarmes et policiers qui rôdent en nombre aux abords du centre-ville en ce dimanche 28 avril. Heureusement, deux « arbres d’espoirs et de revendications », bariolés de rubans de toutes les couleurs, égayent la place.

Sous l’un d’eux, John, Gilet jaune de Commercy (Meuse), rappelle que, le gouvernement a beau jouer le jeu de la division entre la justice sociale et la transition écologique, « nos mouvements ne s’opposent pas. Ils s’opposent à un système qui écrase l’homme et détruit la planète. Nous sommes complémentaires. Les deux faces d’une même pièce ». Et d’ajouter : « Comment se soucier des conditions de vie d’un être humain sans considérer l’environnement qui l’entoure ? Comment se soucier de la planète sans considérer les femmes et les hommes qui y vivent ? »

D’où l’idée d’un « rassemblement pacifique, populaire et familial », qui a germé, trois mois plus tôt, à la suite de l’Assemblée des assemblées de Gilets jaunes de Commercy« C’est le résultat de nombreuses rencontres et le début d’une convergence nouvelle,ajoute Pierrick, de la Marche pour le climat de Metz. On voulait un événement convivial adapté à la capitale mondiale de la paix. Même si on s’attendait à beaucoup plus de monde, le but était de planter une graine. C’est réussi. »

La veille, la préfecture de Meuse avait prévenu que « toute action susceptible de mettre en danger la sécurité, la santé des personnes et de troubler l’ordre public fera l’objet d’une réponse ». La menace était terrible, comme en témoignent certains messages décorant les arbres d’espoirs, comme celui de Marianne : « Macron, faut que tu partages tes richesses pour que le monde soit meilleur ! » « Elle nous a dit ça mot pour mot, hier, quand on lui demandait ce qu’elle voulait écrire », précise Maïté, sa maman, en accrochant le ruban sur les branches en bois de récupération. Car Marianne est trop petite pour y parvenir seule. Marianne a cinq ans.

Jeanne (à gauche) et Maïté : « Dès le plus jeune âge, on veut nous faire entrer dans des cases. »

Jeanne, la grande sœur, « bientôt 13 ans », est tout aussi formelle : « La première fois que j’ai entendu les Gilets jaunes à la télé, j’ai dit à mes parents : “Ils se plaignent, exactement comme vous, de la vie trop chère. Vous devez les rejoindre, c’est obligé !” C’est la seule fois, je crois, que mes parents m’ont écoutée… » Depuis décembre, donc, c’est un rituel, tous les samedis, la petite famille rejoint la quarantaine de Gilets jaunes de Longuyon, dans le nord de la Meurthe-et-Moselle. Pendant que les parents pétitionnent pour l’instauration du référendum d’initiative citoyenne (déjà 3.000 signatures récoltés « à la main ! » dans une ville de 5.000 habitants), la fille refait le monde avec d’autres jeunes de son âge. « Au collège, j’ai pas intérêt à dire que je suis Gilet jaune, les profs veulent surtout pas en entendre parler », dit Jeanne.

Son cheval de bataille ? Jeanne est contre l’instruction obligatoire à trois ans, plutôt que six ans, l’une des mesures du projet de loi « pour une école de la confiance » du ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer : « Dès le plus jeune âge, on veut nous faire entrer dans des cases, plaide-t-elle. Moi, à trois ans, on me mettait dans le fond de la classe, la prof croyait que j’étais fainéante, que je ne voulais pas lire. En réalité, j’étais dyslexique et dyspraxique. »

La délégation d’Étain, « seule ville de Meuse où la cabane des Gilets jaunes n’a pas été délogée », est venue en force. On y retrouve un ancien sidérurgiste de Longwy, une serveuse « blessée sept fois par la police depuis le début du mouvement » qui est de toutes les manifs, une aide soignante à domicile témoin de la grande précarité des personnes âgées, et même un docteur membre du Mouvement écologiste indépendant.

Sous un barnum, Marie-Sabine tient un stand « zéro déchet » sur lequel elle vend des serviettes de table, mouchoirs, sacs à courses, serviettes hygiéniques en coton bio et lavables. Le 3 mai prochain, la Marcheuse pour le climat se rendra à Metz au village écocitoyen qui se tiendra juste avant le G7 des ministres de l’Environnement, les 5 et 6 mai. « La mairie a accaparé le festival de l’environnement Écomains qu’on organisait depuis l’an passé, elle a ajouté des stands pour les banques et elle a appelé ça un écovillage », dit-elle.

« Ils sont sept, nous sommes sept milliards ! » ont d’ores et déjà annoncé les nombreux citoyens, collectifs, associations, ONG, syndicats et partis politiques qui se sont regroupés pour organiser l’Alter G7. Ce contre-sommet proposera une Marche pour la justice écologique et sociale, ainsi qu’une vélorution, et il dénoncera des projets locaux qui présentent une menace environnementale, tels que le grand contournement ouest de Strasbourg, l’usine Knauf de fabrication de laine de roche d’Illange, le projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure ou encore l’implantation d’Amazon au sud de Metz.

Pierrick (au micro) : « Gilets jaunes et Marcheurs pour le climat vont se retrouver sur des actions de désobéissance civile. »

Les Gilets jaunes et les Marcheurs pour le climat, ainsi que des militants communistes et des citoyens engagés, s’étaient déjà alliés, en février, pour s’opposer au projet d’Amazon de création d’une « plateforme XXL » sur une ancienne base aérienne militaire. Juste avant un conseil communautaire de Metz métropole, ils s’étaient réunis à environ 150, en surprise, pour faire une haie d’honneur aux élus qui avaient voté pour l’implantation du géant étasunien, symbole de la destruction environnementale et de l’injustice sociale.

« Les Gilets jaunes vont très vite pour s’organiser et se rassembler, parce qu’ils sont dans une situation d’urgence sociale, observe Pierrick, Marcheur et habitué des ronds-points. Les Marches pour le climat rassemblent beaucoup de monde, mais elles n’ont pas d’effet sur la politique du gouvernement. De plus en plus, je pense qu’on va aller plus loin et se retrouver sur des actions de désobéissance civile. Il ne faut plus réclamer le changement, il faut le provoquer. » Cela s’appliquera-t-il dès le week-end prochain ? Difficile de savoir à quoi va ressembler l’Alter G7 à Metz. Pierrick, en tout cas, apportera l’un des arbres d’espoirs et de revendications sur l’écovillage. Pour l’instant, il faut encore le démonter et le remballer dans la camionnette. Mais le soleil est revenu. C’est déjà ça.

Merci de partager :

Les 48h du numérique – Le 400 – Brive – 11 au 13 avril

Posted by Citoyliens on
Categories
Les 48h du numérique – Le 400 – Brive – 11 au 13 avril

Le collectif du 400, Tiers Lieu Image, Médias et
Numérique , organise une première édition des 48h du
numérique les 11, 12 et 13 avril, en partenariat avec la
DRAC et la Ville de Brive, dont la thématique sera cette
année la médiation culturelle .

UN ÉVÉNEMENT INÉDIT EN CORRÈZE,

“Les 48h du numérique” propose à tous de venir
découvrir et tester des outils numériques surprenants,
de participer à des batailles d’idées et d’être acteur de
solutions innovantes pour demain.

Cet événement gratuit, s’adresse à un public large, enfants, parents et
grands-parents, avertis ou néophytes, il y en aura pour tous les goûts.

DES ANIMATIONS ORIGINALES EN LIEN AVEC LES NOUVELLES TECHNOLOGIES

Un programme dynamique, composé d’ ateliers insolites , qui modifient notre façon de voir le monde et nous invitent à le réinventer, une conférence électrochoc , une exposition photographique originale , qui se vit comme un jeu de piste, mais aussi un “ Arkéothon” (hackathon archéologique), un challenge de 48h non-stop où des équipes sont appelées à réfléchir et créer des outils numériques innovants pour la médiation culturelle archéologique.

Programme en PDF

Merci de partager :

Journée « terrain et réflexion » écologiques samedi 13 avril à Aubazine

Posted by Citoyliens on
Categories

CORREZE environnement vous invite à participer à une journée alliant terrain et réflexions ce samedi 13 avril 2019, à Aubazine:

– de 10H à 12H15: réunion du Conseil d’Administration ouverte à tous les adhérents : nous ferons le point écrit sur les dossiers en cours notamment l’éolien, les serres à tomates, gravières d’Argentat, coquelicots… puis travaillerons sur une proposition d’action collective « Les citoyens et les dérèglements climatique et social » dont l’objectif sera d’éclairer la problématique et de favoriser l’émergence d’actions nécessaires directement applicables sur le territoire.

– Repas collectif tiré du sac

– 13H30: accueil de Sources et Rivières du Limousin pour une balade le long des gorges du Coiroux, à la découverte du milieu naturel et des activités humaines: prises d’eau, alimentation eau potable, plan d’eau, canal des moines, pisciculture…)

Merci de nous dire si vous serez présents et si vous avez des questions à traiter soit par mail, soit par tél au 0613882731

Merci de partager :

Projet de maison des arts et traditions populaire à Collonges – assoc. 3A

Posted by Citoyliens on
Categories

L’association 3A de Collonges et monsieur BOUTANG son président, organise comme tous les ans une grande fête des arts et des métiers d’art le 15 août à Collonges-même).

Il est encore temps, si vous êtes artiste ou artisan (ou si  vous en connaissez) de vous inscrire.

Pas de concours ni compétition. Juste pour le plaisir. Alors osez !

La fête 2018 : http://lesartsetliens.free.fr/boutAAA.htm

Nous avons également une vraie ambition : créer une MAMA (rien à voir avec un EHPAD !) une maison des Arts et des Métiers d’Art.

Voyez ici la petit vidéo que nous avons faite : https://www.youtube.com/watch?v=9AI0C4Yt2rk&feature=youtu.be

Et ici l’interview que la sympathique équipe de CORREZE TELEVISION a enregistrée sur notre projet (Merci à eux !)

http://www.correzetelevision.fr/videos/associations-en-correze-3a_1716.html

Le site de monsieur BOUTANG http://reneboutang.fr

Le site de l’association 3A de Collonges : http://3a-collonges.com/

Cordialement

Didier LABILLE

Merci de partager :

Dénonciation citoyenne de la vente des barrages : samedi 6-04 à Bort les Orgues

Posted by Citoyliens on
Categories

Bonjour à tous,
Le samedi 6 avril 2019 un appel national est lancé à Bort Les Orgues (19110) pour lutter contre la privatisation de barrages et la vente de la France à la découpe !!
Nous faisons appel à tous pour que l’effet de masse soit au rendez-vous…
Vous trouverez en pièces-jointes les affiches (A4) et tracts (A5) pour cet évènement.
Une distribution de tracts est prévue ce samedi sur la ville concernée et Ussel. 1000 en A5 et 100 en A4 sont sortis. 

👏

Partagez et diffusez cet appel un maximum sur les réseaux sociaux, par mail et autres…
Nous faisons également appel aux » street medic » pour cet Acte XXI. Si contacts il y a n’hésitez pas à communiquer notre adresse mail moc.liamgnull@lessu.jg32al ou à nous communiquer les leurs…
TOUS ENSEMBLE !!
Merci à vous 

✊

Les Gilets Jaunes d’Ussel
PS: Assemblée Populaire ouverte à tout le monde, tous les mercredis à 18h30 au QG

Merci de partager :

Débats publics à Argentat – l’association « L’ouvre Boite » lance le défi !

Posted by Citoyliens on
Categories
Débats publics à Argentat – l’association « L’ouvre Boite » lance le défi !

L’association l’Ouvre Boite a été créée en novembre 2018 dans le but d’organiser des débats à Argentat et dans ses alentours.

Le premier aura lieu le 8 avril, affiche ci-jointe. Il porte sur le fondement-même de l’association :

  • pourquoi faire des débats en public dans une salle publique ?
  • Qu’est-ce qu’un débat ?
  • Qu’est-ce qu’on peut espérer après avoir débattu ?
  • Comment faire pour organiser des débats par la suite ?
  • Sur quels sujets ?

Si vous voulez participer d’une manière ou d’une autre, si vous avez un sujet de débat qui vous attire, vous êtes les bienvenus aux réunions de préparation ! dès ce 8 avril !

L’espace partagé de l’asso : https://we.riseup.net/louvreboite

Abonnez vous à la liste d’informations :
ten.puesirnull@etiobervuol.

Merci de partager :

CONFÉRENCE – « L’eau – bien commun » – jeudi 4-avr. 19h VEO Tulle

Posted by Citoyliens on
Categories
CONFÉRENCE – « L’eau – bien commun » – jeudi 4-avr. 19h VEO Tulle

Film « la vague citoyenne »

Organisée par CAP à GAUCHE 19 et CORREZE ENVIRONNEMENT

La conférence se tiendra dans le hall du cinéma VÉO TULLE à 19 h avant la projection du film «  LA VAGUE CITOYENNE ».

Avec GABRIEL AMARD Co-président de la Coordination Eau Bien commun France

Auteur de manuels sur l’eau et les lobbys :

L’eau n’a pas de prix, La guerre de l’eau, Dans nos communes place au peuple, E comme Eau publique, D comme droit à l’eau, Les lobbys à Bruxelles.

Gabriel AMARD dédicacera ses ouvrages à la fin du débat et après la projection du film.

Vague Citoyenne est un film sur la résistance de la société civile aux multinationales de l’eau :Véolia, Suez/Lyonnaise des Eaux, la SAUR. Ces fleurons de l’industrie française appliquent, en France depuis un siècle et depuis plusieurs décennies dans le monde, leurs politiques de l’eau dans la plus totale opacité, pratiquant une tarification excessive, avec une qualité de l’eau douteuse, dans un déni total de démocratie, transformant, à coup de slogans publicitaires, ce bien commun, l’eau, en une simple marchandise. En réponse, des citoyens-nes ont décidé de s’inviter dans le débat politique pour une gestion plus juste et plus démocratique.

Merci de partager :

Enquêtes publiques – Grands projets – Corrèze

Posted by Citoyliens on
Categories

Cliquez sur cette phrase qui sert de lien

ICPE – Enquête publique du 7 janvier au 5 février 2019 société Parc Eolien Corrèze 1

ICPE – Enquête publique du 3 décembre 2018 au 11 janvier 2019 – Peuch Geant
PC : Enquête publique sur la demande de permis de construire présentée par la société ENGIE PV ETANG BERTRAND pour la création d’une centrale solai…

PPRi – Enquête publique du 20 août 2018 au 22 septembre 2018 inclus sur le projet de plan de prévention du risque naturel d’inondation Corrèze et a…
IOTA : Enquête publique du 11 février au 13 mars 2019 inclus – Société Hydro-électriqueBesse

PC : Enquête publique du 17 septembre 2018 au 16 octobre 2018 inclus sur le projet présenté par la société ENGIE PV MONTANE 4 concernant la créatio…

PC : Enquête publique du 27 août 2018 au 25 septembre 2018 inclus sur le projet présenté par la société ENGIE PV L’EMPEREUR concernant la création…

Enquête publique du 7 mai 2018 au 7 juin 2018 inclus sur un projet présenté par le GFA d’Auïtou concernant la création d’un ensemble d’écoserres pour la production de tomates (communes concernées : Rosiers d’Egletons et Moustier Ventadour)

Enquête publique du 4 janvier 2018 au 5 février 2018 inclus sur le projet de révision du schéma d’assainissuement de la commune de Pérols sur Vézère

ICPE – Enquête publique du 13 juin au 16 juillet 2018 inclus sur la demande d’autorisation unique présentée par la société VSB Energies Nouvelles pour la création d’un parc éolien à Saint-Angel

ICPE – Enquête publique du 3 juillet 2018 au 18 juillet 2018 inclus sur la demande d’autorisation environnementale présentée par la société IMMASSET pour la création d’un entrepôt logistique à Brive
ICPE – Enquête publique du 7 juin au 6 juillet 2018 inclus sur la demande d’autorisation présentée par la SARL ADRI PIERRES pour poursuivre et étendre l’exploitation d’une carrière à Bugeat
ICPE – Enquête publique du 29 janvier 2018 au 28 février 2018 sur la demande d’autorisation de la SARL BROSSON pour poursuivre et étendre l’exploitation d’une carrière à Cosnac
Report de l’enquête publique portant sur le projet de création d’un parc éolien à Saint-Pardoux-la-Croisille.

Information relative à l’organisation d’une enquête publique du 12 mars au 13 avril 2018 inclus sur la demande de la société FARGES Matériaux et Carrières pour le renouvellement et l’extension de l’autorisation d’exploiter une carrière à Singles (63)

Merci de partager :