Category Archives

5 Articles

Eco-citoyenneté locale à Brive : un citoyen lance un dispositif de crypto-monnaie

Posted by Citoyliens on
Categories

#TOUSGAILLARDS

Taxer pour la transition énergétique et l’environnement est l’inverse de la solution: invariablement, ce sont les plus pauvres qui subissent la charge de la transition.

Rassembler les efforts d’une communauté en gratifiant les principaux gestes du quotidien pour, de cercle en cercle, abonder un fond de financement d’une transition accessible par l’aide à l’amorçage d’activités pour les exclus du système bancaire, l’abondement de projets d’isolation, de projets photovoltaïques: En application de la loi votée par le parlement européen déjà en 2018, rendre ainsi possible par les locataires l’accès et le droit à l’énergie solaire.

Dans la suite de l’initiative (à laquelle j’ai un peu contribué) du calcul pour tous via une appli à un potentiel d’économies par le solaire pour l’agglomération de brive « la gaillarde », ce ne sont pas seulement les propriétaires qui doivent en bénéficier mais toute la population, dans la plus grande transparence citoyenne.

Le Gaillard, monnaie dont j’ai créé le smart contract en décembre 2018 pour soutenir le premier projet d’autoconsommation solaire collectif à brive, est gagé par des microjardins bio, ces écogestes et la production photovoltaïque à venir: une part de ce fond, comme décrit dans ce premier smart contract, doit servir à gratifier les écogestes du quotidien et à cofinancer les investissements choisis via une consultation permanente des « brivistes « gaillards ou détenteurs et utilisateurs du Gaillard.

Jean Poncharal

Découvrez les facettes du dispositif et soutenez …

https://lafabriqueaviva.fr/fr/project/1926/show#.XNG5LC_0A-I.facebook

Emettre via une première levée de fonds, 40000 Gaillards (1BG=1€) dont la contrepartie est un petit ensemble de terrains destinés à la culture biologique, des gains en réduction du gaspillage alimentaire via le soutien aux utilisateurs de l’appli Karma (7BG pour chaque souscription), l’organisation via l’agglo d’une gratification en BG du tri spécifique des plastiques et des papiers/cartons, de la fidélisation des clients des distributeurs de vrac et de récipients consignés, y compris par l’installation de distributeurs rémunérés du verre ou du plastique dans des supermarchés à l’instar de l’allemagne.

Le dispositif est une proposition de cycle vertueux d’implications et d’action éco-citoyennes locales traçables …

La gouvernance du Gaillard sera confiée à une SCIC avec une transparence des décisions, facilitée par l’usage d’un vote via la blockchain assurant le principe UNE VOIX UN VOTE dans le respect de l’anonymat sans risque de pression ou de clientélisme.

Merci de partager :
error

Enquêtes publiques – Grands projets – Corrèze

Posted by Citoyliens on
Categories

Cliquez sur cette phrase qui sert de lien

ICPE – Enquête publique du 7 janvier au 5 février 2019 société Parc Eolien Corrèze 1

ICPE – Enquête publique du 3 décembre 2018 au 11 janvier 2019 – Peuch Geant
PC : Enquête publique sur la demande de permis de construire présentée par la société ENGIE PV ETANG BERTRAND pour la création d’une centrale solai…

PPRi – Enquête publique du 20 août 2018 au 22 septembre 2018 inclus sur le projet de plan de prévention du risque naturel d’inondation Corrèze et a…
IOTA : Enquête publique du 11 février au 13 mars 2019 inclus – Société Hydro-électriqueBesse

PC : Enquête publique du 17 septembre 2018 au 16 octobre 2018 inclus sur le projet présenté par la société ENGIE PV MONTANE 4 concernant la créatio…

PC : Enquête publique du 27 août 2018 au 25 septembre 2018 inclus sur le projet présenté par la société ENGIE PV L’EMPEREUR concernant la création…

Enquête publique du 7 mai 2018 au 7 juin 2018 inclus sur un projet présenté par le GFA d’Auïtou concernant la création d’un ensemble d’écoserres pour la production de tomates (communes concernées : Rosiers d’Egletons et Moustier Ventadour)

Enquête publique du 4 janvier 2018 au 5 février 2018 inclus sur le projet de révision du schéma d’assainissuement de la commune de Pérols sur Vézère

ICPE – Enquête publique du 13 juin au 16 juillet 2018 inclus sur la demande d’autorisation unique présentée par la société VSB Energies Nouvelles pour la création d’un parc éolien à Saint-Angel

ICPE – Enquête publique du 3 juillet 2018 au 18 juillet 2018 inclus sur la demande d’autorisation environnementale présentée par la société IMMASSET pour la création d’un entrepôt logistique à Brive
ICPE – Enquête publique du 7 juin au 6 juillet 2018 inclus sur la demande d’autorisation présentée par la SARL ADRI PIERRES pour poursuivre et étendre l’exploitation d’une carrière à Bugeat
ICPE – Enquête publique du 29 janvier 2018 au 28 février 2018 sur la demande d’autorisation de la SARL BROSSON pour poursuivre et étendre l’exploitation d’une carrière à Cosnac
Report de l’enquête publique portant sur le projet de création d’un parc éolien à Saint-Pardoux-la-Croisille.

Information relative à l’organisation d’une enquête publique du 12 mars au 13 avril 2018 inclus sur la demande de la société FARGES Matériaux et Carrières pour le renouvellement et l’extension de l’autorisation d’exploiter une carrière à Singles (63)

Merci de partager :
error

Docu-débat avec Alternatiba à Tulle : ville en transition, avec vous ?

Posted by Citoyliens on
Categories

Ciné-débat : transition écologique au Veo à Tulle

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit. « Qu’est-ce qu’on attend ? » raconte les multiples initiatives qui permettent à cette petite ville alsacienne de 2 200 habitants de réduire son empreinte écologique.

La municipalité d’Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le 21ème siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. « L’autonomie » est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le Radis). Depuis 2005, la commune a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an. Elle a créé une centaine d’emplois. Et elle n’a pas augmenté ses impôts locaux. Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

Tourné sur quatre saisons, pendant une année cruciale – 2015 – qui a vu l’aboutissement de la quasi totalité du programme de transition, le film a d’abord pris la forme d’un reportage de 52 minutes, diffusé par France 3 Alsace le 7 mai dernier sous le titre « Sacré Village ! » Ce format ne suffisait cependant pas à rendre raison de la richesse du matériel filmé ni de la richesse humaine qu’il représentait : la démarche de transition globale, encouragée par la municipalité et désirée par des citoyens éclairés, génère une puissante dynamique, qui va s’amplifiant tout au long du film. Pour évoquer cette aventure citoyenne, il semblait plus adapté de substituer au commentaire journalistique la parole des personnages, racontant eux-mêmes leurs motivations, leurs hésitations, leurs enthousiasmes.

Ainsi a germé l’idée de porter sur grand écran l’histoire exemplaire d’Ungersheim.

Une histoire portée par ses personnages, élus ou simples habitants…

Jean-Sébastien, jeune intendant de la régie agricole municipale, qui a quitté son métier de vétérinaire pour plus d’éthique. Muriel, co-propriétaire du nouvel éco-hameau construit selon les principes de Bedzed. Christophe et Lili, qui ont converti l’exploitation familiale pour devenir paysans-boulangers. Sébastien, Hayat, Céline, salariés en insertion aux Jardins du Trèfle Rouge. Et bien sûr, Jean-Claude Mench et ses adjoints à la Mairie d’Ungersheim, grands artisans du programme municipal qui articule l’ensemble de ces actions. Ils méritaient un film, pour que les initiatives collectives et le bonheur d’agir se répercutent en échos, et que des communes aux quartiers, les spectateurs rassemblés se posent la question titre : « Qu’est-ce qu’on attend ? »

Nouveau groupe Alternatiba Tulle : venez discuter et participer !

Ciné-débat proposé par Corrèze-environnement, Alternatiba-Tulle (en constitution), Citoyliens et Cap à Gauche.

Qu'est-ce qu'on attend ? Bande Annonce from Diffusion Multi-Monde on Vimeo.

 

Merci de partager :
error

Formations coordinateur en rénovation énergétique biosourcée – maçon en éco-construction

Posted by Citoyliens on
Categories

Formation de Coordinateur en rénovation énergétique biosourcée niveau 3

Formation à destination des professionnels du bâtiment salarié demandeur d’emploi formation de 8 mois dont 4 semaines en entreprise de mi-avril 2018 à début décembre 2018 sur le campus de formation professionnelle Compagnonnique 12 avenue jean lurçat 19100 Brive –

Fiche descriptive PDF de la formation qualifiante professionnelle en coordination sur rénovation énergétique :

Le rôle d’un coordinateur en rénovation énergétique biosourcée est de programmer une amélioration de l’habitat individuel dans un objectif d’optimisation énergétique et de réduction des risques sanitaires et environnementaux. Il assiste techniquement son client à la prise de décision sur les investissements de travaux envisagés en termes d’économie d’énergie, de confort été hiver et de santé selon les réglementations en vigueur et en fonction de sa capacité d’investissement interlocuteur central pour le maître d’ouvrage. Son intervention couvre les différentes étapes du projet de rénovation, depuis l’étude des besoins, la proposition de solution détaillée jusqu’à la coordination de des travaux. Il intervient sur tout type de bâtiment, du bati ancien, à la construction plus récente, de l’habitat individuel au tertiaire et petit collectif. Il intervient également en conseil pour la réduction des consommations d’énergie des bâtiments tertiaires. La spécialisation assistant à maîtrise d’ouvrage privé AMOP apporte le complément nécessaire pour changer d’échelle en aidant les habitants à réaliser une partie des travaux, dans le cadre d’une auto réhabilitation accompagnée.

 

Formation de maçon en éco-construction niveau 5

Formation ouverte aux professionnels du bâtiment salarié ou demandeur d’emploi

Durée et date de formation 8 mois dans 4 semaines en entreprise demi avril 2018 à début décembre 2018

Le maçon en éco-construction intervient sur la réalisation de chantier de bâtiment en travaux neufs, restauration et réhabilitation. Il utilise des matériaux sains et écologique, de préférence locaux, biosourcés, en recherchant les conditions d’amélioration des conditions thermique et sanitaire des bâtiments.

Objectifs : il s’agit de former des stagiaires capable d’exécuter des travaux en réhabilitation et en neuf pour l’habitat individuel, petit collectif, avec des matériaux sains et écologique biosourcés, dans le respect des règlements thermique et des normes environnementales en vigueur. Selon les spécificités locales les stagiaires procéderont à l’analyse des besoins, à la proposition et à la réalisation d’ouvrages en structures porteuses, et second oeuvre à partir d’éléments préfabriqués ou transformés sur place.

 

 

Merci de partager :
error