En répondant à l’appel à projet de l’association Open Space de Villeneuve sur Lot et de la région Nouvelle-Aquitaine, la municipalité d’Ayen s’est engagée dans une nouvelle stratégie d’implication des habitants.

L’idée : créer un médicament anti-préjugés qui permet de faire réagir les habitants aux idées reçues les plus répandues et présenter ces réactions de façon simple et ludique sous la forme de textes imprimés sur de fausses notices de médicaments.

Le projet « Préjugix 400mg » a fait l’objet d’un travail de co-construction dans les 12 départements de la région Nouvelle Aquitaine qui ont planché sur 16 thèmes tels que l’alcoolisme, l’autisme, le handicap, la sexualité 2.0 ou encore le chômage pour fabriquer des boîtes de médicament anti-préjugés. 

En Corrèze, la démarche est propulsée et portée par la Maison des Services au Public d’Ayen, seule collectivité à participer à ce « médicament » anti-préjugés, outil pour atteindre les cibles de l’ODD11.

Communiqué Préjugix 400mg.

Jérôme Perdrix – ten.etsopalnull@xirdrep.emorej

Source comité 21

There are currently no comments.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Website Security Test