Citoyliens médiatise les 200 associations d’intérêt général local
Recevez leurs informations dans un seul email
Soutenez ce trait d’union local entre tous ceux qui veulent agir …
Précédent
Suivant

2020, un pas en avant, deux en arrière.

Facebookyoutube

Voeux du collectif “Tous ensemble pour que grandisse la non-violence en Corrèze”

Ce début d’année 2020, nous nous l’étions souhaitée belle, pleine d’espoir avec le meilleur pour chacun d’entre nous : « Pace è salute» disent-ils sur l’ile de beauté. Paix et santé, n’est pas le meilleur que ‘on puisse souhaiter à quelqu’un ? Sa paix intérieure, chemin vers l’épanouissement, la paix autour de soi, route de la sérénité, la santé, plus grande elle est, plus grande est la force…

Elle avait pourtant bien commencé cette année dans notre joli département. La graine de Non-violence semée en octobre 2017 commençait à grandir. Quatre établissements scolaires (le collège d’Allassac, le collège Cabanis, le lycée Bahuet de Brive et l’EATP d’Egletons accueillaient Jean François Bernardini qui venait rencontrer les élèves et leurs parler de cette boussole qu’est la Non-violence. Rencontre avec 1000 élèves et toujours de très belles émotions à partager lors de ces échanges. Nous avons eu également de beaux articles dans les journaux locaux (La Montagne et La vie Corrézienne, mais également un interview de 4 précieuses minutes sur France Bleu Limousin diffusé dans toute la région). À chacune de ces conférences, également, rencontres avec de belles personnes, pleine de convictions, de détermination. Merci à tous les Chefs d’établissement pour leur accueil mais aussi à Muriel, Valérie, Brigitte qui ont assuré la préparation. Merci aussi au Proviseur du lycée Simone Veil toujours à Brive qui souhaite organiser une journée sur la Non-violence au sein de son établissement et Claire qui doit assurer la préparation, mais aussi au collège Victor Hugo de Tulle et un clin d’œil à Valérie qui fait un formidable travail pour redonner de l’assurance et de la confiance aux élèves. Un grand merci aussi à Patrick qui m’accompagne sur ce magnifique chemin.

La graine continuait de grandir puisque que quelques jours après, les collèges de Beynat, Beaulieu sur Dordogne et Meyssac souhaitaient organiser une « rencontre-échanges » en 2021 avec Monsieur Bernardini. Cela va se faire dès que possible. Rappelez vous que la graine ne voit pas la lumière, mais elle y croit… Également une belle rencontre avec Jérôme, lors d’une formation sur notre lieu de travail, va aussi nous permettre de pénétrer dans le monde sportif.

Tous ces magnifiques projets sont stoppés par un virus, sournois et coquin, qui nous fait la leçon. Nous aurons tous vécu les décisions de nos dirigeants très controversées et pas toujours comprises sur leur logique. Nous nous sommes signés des autorisations de sortie pour promener le chien, faire les courses, faire du sport. Pendant ce temps, les médias installaient une psychose (violence), faisait monter la peur (violence) auprès du peuple pour mieux le manipuler (violence). Dans toutes ces décisions, il en ressort une volonté de briser le lien social qui pouvait y avoir entre êtres humains. Imaginons que ces mêmes personnes qui ont le pouvoir s’octroie le droit de classer votre activité professionnelle, soit, essentielle, soit non-essentielle (violence), une fois de plus pour briser un peu plus le lien social. Les cinémas, théâtres restent fermés, alors que l’on peut s’entasser dans un avion pendant plusieurs heures. Les concerts sont annulés ou reportés. Ces activités de loisirs font parties de notre équilibre de vie. Staline avait bien dit en son temps que « un peuple heureux n’a pas besoin d’humour » donc de culture !

Si les confinements ont fait baisser les accidents de la circulation, les violences conjugales, elles, ont sévèrement augmenté dans tout le pays (environ 30% lors du premier confinement, source du ministère de l’intérieur). Toutes ces contraintes et l’absence de pouvoir se projeter dans un futur proche ainsi que le manque de culture (les artistes faisant partis des « non-essentiels) provoquent une envolée du nombre de personnes dépressives. Le port du masque chez les enfants de plus de 6 ans et l’absence d’activité physique et sportive ne fait qu’amplifier la baisse de leur capacité cardio vasculaire déjà signalée par la Fédération Française de Cardiologie. Je noterai ici que le bureau de tabac reste un commerce essentiel puisqu’il poursuit son activité malgré les 73000 morts que la consommation de tabac génère chaque année.

Il reste cependant un espoir, celui que cette graine de Non-violence soit beaucoup plus contagieuse que le virus. Que ce soit elle, le vaccin qui va tisser à nouveau et renforcer ce lien social qui nous unit, faire que nous ressentons et partageons des émotions ensemble, que nous nous fédérons pour être plus solidaire, nous conduit sur ce chemin de la bienveillance et crée la résilience que tout le monde attend et souhaite.

Que cette année 2021 soit l’année de la réflexion pour demain, l’éveil des consciences pour la construction d’un monde meilleur et bienveillant. Redevenons acteur de la société que nous souhaitons, basée sur les valeurs humaines. Très souvent lors des conférences avec Monsieur Bernardini, les enfants nous montrent le chemin et ce sont eux les messagers de demain…

Très belle année 2021 à toutes et à tous.

C’est maintenant que tout commence ! À nous de jouer !

P.F. pour le collectif “tous ensemble pour que grandisse la non violence en Corrèze” (groupe Facebook – cliquer)

A retrouver sur la chaîne Youtube de Citoyliens la conférence intégrale de J.F. Bernardini (cliquer)

Vues : 40

close

L'écocitoyenneté locale
en actes !


Abonnez-vous à la newsletter.
Rejoignez 450+ abonné·es.

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

quatre × 1 =