Citoyliens médiatise les 200 associations d’intérêt général local
Recevez leurs informations dans un seul email
Soutenez ce trait d’union local entre tous ceux qui veulent agir …
Précédent
Suivant

Autres nouvelles du collectif “Enfance et Libertés 19”

Facebookyoutube

Manifestation samedi 13-03 à St Céré

130 personnes se sont rassemblées devant la Mairie de St Céré malgré la pluie. L’organisateur de ce défilé est le collectif “stop masques 46” qui est une antenne locale de enfance-libertés.fr, mouvement national relayant la voix de parents témoins de la souffrance d’enfants face à cette mesure autoritaire non justifiée médicalement. Rappelons que l’Oms préconise d’éviter les confinements ainsi que le port du masque dans la population générale.

Article de libération

Accompagnés d’une douzaine de gendarmes, le cortège déguisé et arborant de nombreuses pancartes s’est étiré pour une grande boucle à travers tout le bourg. Sandrine l’accordéoniste membre du collectif organisateur a exprimé les arguments invoquant le respect des enfants, leur besoin de voir les expressions du visage de leurc camarades et enseignants, ainsi que leur droit à respirer sans contrainte. Le périple s’est terminé sous la halle où un truculent quatuor de musiciens a su donner l’envie de danser et retrouver les saveurs des échanges et rencontre humaines telles qu’avant le Covid…

Demande d’aide du collectif “Enfance et Libertés” antenne Corrèze

Le collectif Enfance & Libertés Corrèze est en train d’effectuer des envois postaux auprès des responsables locaux de l’éducation nationale (Rectorat de Limoges, à l’inspection académique de Tulle, à la DASEN à Tulle, à la médecine scolaire à Tulle). Ce document est à envoyer aux directeurs d’écoles.

Nous sommes 2 à créer la liste pour essayer d’aller plus vite. L’envoi du bilan d’impact se fera dès que le listing sera terminé. Si vous souhaitez nous aider, n’hésitez pas à nous contacter ! Plus nous serons, plus cela ira vite 🙂 . Nous sommes aussi entrain de lister les mairies corréziennes et leurs emails.

Appel du collectif

Voir article stop-masques sur Citoyliens

Consulter la première partie de cet article sur le collectif de parents en Corrèze qui luttent pour faire entendre leurs arguments contre le port le masque qui est imposée aux enfants. Cliquer

Rappel des centaines d’études prouvant l’efficacité des médicament pas chers contre la Covid

le collectif nous rappelle aussi ce point pivot autour du Covid, c’est que les laboratoires imposent dans leurs contrats de livraison des vaccins, l’obligation d’occulter tout traitement alternatif de cette maladie qui est bénigne pour 99,7% des populations. Voici la référence transmise :

Le collectif de 30 000 médecins Laissons Les Prescrire lance un appel aux citoyens pour faire connaître leurs actions sur les traitements covid disponibles et testés auprès des médecins généralistes. N’hésitez pas à le faire savoir à votre médecin. J’ai transmis l’information au mien qui m’a dit faire déjà parti de l’association !
https://stopcovid19.today/ voici leur site web. Tant que le gouvernement ne reconnaîtra pas la disponibilité de traitements efficaces, nous serons probablement soumis à des restrictions même les personnes saines (type port du masque, couvre feu, confinement, prévision d’un pass sanitaire !!…)

Photos de la manifestation de Saint Céré

Vues : 316

close

L'écocitoyenneté locale
en actes !


Abonnez-vous à la newsletter.
Rejoignez 450+ abonné·es.

Facebooktwittermail

2 réflexions au sujet de “Autres nouvelles du collectif “Enfance et Libertés 19””

  1. Bonjour, Je suis référente de du collectif Enfance & Libertés en Corrèze (j’étais co organisatrice de la manifestation à St Céré avec le collectif du Lot), si vous êtes du 19 et que vous voulez rejoindre le collectif, vous pouvez m’écrire à l’adresse email : [email protected]

    Répondre
  2. Bonjour à tous et à toutes,

    Le collectif des Parents Atterrés (72), soutenu par l’Union des collectifs Enfance et Libertés vient de déposer un recours devant le Conseil d’Etat pour qu’une partie des libertés fondamentales des enfants scolarisés à l’école élémentaire (6-11 ans) leur soit rendues. Nous sommes représentés par Me Clarisse Sand, avocate près la Cour d’appel de Paris.

    Nous sommes aujourd’hui 700 requérants pour ce qui est à notre connaissance la plus grande action judiciaire engagée pour les libertés fondamentales, nous souhaitons être encore plus nombreux : 1 000 requérants ! Il est toujours possible de rejoindre cette action, jusqu’au 27 mars, afin d’amplifier davantage la puissance du mouvement judiciaire. Nous vous proposons ainsi de nous aider à laisser respirer les enfants et dans le même temps, à remettre la question des libertés fondamentales sur le devant de la scène :

    en devenant requérant, si vous êtes parents d’enfant en âge d’être scolarisé à l’école élémentaire : https://enfance-libertes.fr/action-juridique-collective-2/

    en contribuant à la cagnotte, ouverte à tous pour financer nos actions (en référé et au fond devant le Conseil d’Etat mais nous envisageons aussi des actions pénales) : https://cagnotte.me/293-action-judiciaire-contre-l-obligation-faite-aux-enfants-de-porter-le-masque-a-l-ecole/fr

    en diffusant ce mail, si vous le jugez utile

    Non seulement nous prétendons que le bilan coût/avantage du masque imposé aux jeunes enfants est extrêmement négatif pour eux, et nous demandons au Conseil d’Etat d’en tirer les conséquences. Mais nous démontrons aussi que lorsque l’Etat restreint des libertés en cas d’urgence sanitaire (ce qu’il a le droit de faire lorsque le Parlement lui vote ce pouvoir), il est obligé de lancer immédiatement les mesures d’impact adéquates : si le bilan coût/avantage de la restriction devient négatif, l’Etat doit RENDRE les libertés suspendues ou restreintes.

    Or, en ce qui concerne les 11 millions d’enfants que l’Etat masque depuis mai (collégiens), juillet (lycéens) et début novembre (écoliers), non seulement l’Etat n’a pas lancé la moindre étude d’impact mais…nous prouvons qu’il n’a pas VOULU la faire.

    Encore plus grave : des enfants sont gravement affectés par le masque. Nous démontrons que dans toute la France des médecins scolaires et l’administration de l’Education Nationale, sans avoir examiné les enfants, leur ôtent les moyens consentis depuis novembre pour rester à l’école sans masque (par exemple avec une visière) et les forcent à le porter, malgré les certificats médicaux de leurs médecins traitant. D’autres enfants sont radiés de l’école publique car ils ne supportent pas le masque !

    Il est très difficile de se faire entendre : les médias « mainstream » sont une énorme caisse de résonnance des messages anxiogènes de toute sorte.

    Nous vous remercions de votre attention.

    Nicolas LANDY Hélène DUPONT

    06.62.69.67.28 06.80.43.82.97

    Coordinateurs du collectif Les Parents Atterrés (72)

    Répondre

Laisser un commentaire