Citoyliens médiatise les 200 associations d’intérêt général local
Recevez leurs informations dans un seul email
Soutenez ce trait d’union local entre tous ceux qui veulent agir …
Précédent
Suivant

Tulle sur la carte des théatres occupés !

Facebookyoutube

“Suite à la mobilisation nationale de l’occupation des lieux artistiques et culturels, la Corrèze rejoint le mouvement et s’installe à Tulle à L’empreinte, Scène nationale Brive-Tulle. Venez nous retrouver dès demain 12h pour une assemblée Générale.”

[Mobilisation ✊✊✊] ▬▬▬▬Début de l’occupation du théâtre de Tulle aujourd’hui. Le monde du spectacle se mobilise pour les droits des artistes, techniciens, techniciennes, intermittents du spectacle et pour la réouverture des lieux de culture. #cultureenlutte#noculturenofuture

Newsletter du Théâtre de la Bastille rédigée par son directeur Jean-Marie Hordé :
“C’est donc décidé : rien ne change avant le 15 avril, «au mieux».

Pour nous, cela signifie qu’avant le mois de mai, rien ne sera possible. Le théâtre restera fermé. Nous ne serons pas inactifs, mais pas là où vous étiez en droit de nous attendre.
C’est l’œuvre théâtrale qui s’absente. Je ne veux pas ironiser sur le «non essentiel», mais plus gravement indiquer que l’absence d’œuvre réelle au théâtre contribue à éloigner notre mode d’appartenance au monde. J’emprunte cette expression à Hannah Arendt qui écrit que cette appartenance transite par des tiers que sont les œuvres. L’œuvre, dit-elle, ne s’adresse pas aux gens mais au monde. L’œuvre, de la table la plus simple à l’art le plus grand : voici le monde et sa pérennité. C’est pourquoi, au delà de nos malaises et mal-êtres privés, je pense à ceux qui souffrent de se dés-appartenir (les jeunes en particulier). Je l’ai dit ailleurs : le silence auquel nous sommes contraints est lourd.
Le «non-essentiel » n’est pas une absence bénigne. Il vide la vie de ce qui la fait tenir au-delà du besoin.
Comment être au monde dans ces conditions ?
Cela aura une fin et je ne doute pas que nous retrouverons joie et énergie. Mais j’espère que lorsque nous pourrons nous retourner sur cette longue année d’absence, la pensée et la responsabilité politiques élargiront leurs champs et comprendront que ce qui se dit «politique culturelle» est un enjeu grave qu’il est grand temps de réévaluer en lui rendant la dignité que le marché lui dénie – la culture réduite à un bien culturel est un marché auquel le théâtre n’échappe pas. J’espère que ces mois de suspension rappelleront l’urgence de remettre l’œuvre d’art au centre de la vie sociale et politique, ce qui suppose de lui offrir le temps de la présence. L’impatience gagne à la mesure de notre incompréhension. Respectueuses des mesures de sécurité sanitaires, les salles – a fortiori de taille moyenne – ne sont pas dangereuses.
Aujourd’hui, l’Odéon est occupé. L’Odéon, depuis 68 a toujours été un théâtre symbole : son occupation dit une protestation générale et partagée”. J-M Hordé.

Vues : 85

close

L'écocitoyenneté locale
en actes !


Abonnez-vous à la newsletter.
Rejoignez 450+ abonné·es.

Facebooktwittermail

3 réflexions au sujet de “Tulle sur la carte des théatres occupés !”

  1. Salut à vous.

    Depuis hier, le théâtre de Tulle est occupé par le Collectif Culture19 et un certain nombre de sympathisant.e.s.
    Bravo !
    On pouvait lire, dès hier soir:
    “Suite à la mobilisation nationale de l’occupation des lieux artistiques et culturels, la Corrèze rejoint le mouvement et s’installe à Tulle à L’empreinte, Scène nationale Brive-Tulle. Venez nous retrouver dès demain 12h pour une assemblée Générale.”

    C’est ainsi qu’un temps de rencontre et d’échange est proposé CHAQUE JOUR de 12h à 14h.

    Pour soutenir la mobilisation, pour y rencontrer des gens formidables, pour perdre un peu de votre temps, pour accéder à “une nuit insolite”, pour partager votre énergie:
    il vous suffit de venir CHAQUE JOUR, de 12h à 14h.
    Et si vous ne pouvez pas du tout venir sur ce créneau, prenez contact à travers l’adresse : [email protected]

    En attendant, nous n’avons plus de rendez-vous dominicaux sur le quai Baluze, nous avons des rendez-vous quotidien au théâtre !
    A bientot,

    H.

    Répondre
  2. si 100 personnes par jour vont au théatre et que la moitié de la ville ne peurt pas de Covidisation, ça veux dire kon peu rouvrir les lieu dekulturisme + toute le vie a la possibilité de VIVRE dans ceux monde et quon nous mend

    Répondre

Laisser un commentaire