Citoyliens médiatise les 200 associations d’intérêt général local
Recevez leurs informations dans un seul email
Soutenez ce trait d’union local entre tous ceux qui veulent agir …
Précédent
Suivant

Visite de la ferme fleurie à Vegennes

Facebookyoutube

Friedhelm et Katia sont un couple allemand qui se sont installé en Corrèze en 2012. Ils ont racheté une ferme avec deux hectares de terrain et après quelques années de démarrage ils sont devenus maintenant les maraichers BIO de l’Amap de Brive.

Il fournissent des paniers de légumes, fruits, condiments et autres préparations que les amapiens de Brive apprécient pour leur qualité, leur variété ainsi que la quantité fournie.

Nous avons été les rencontrer et cette après midi de visite de la ferme fleurie à la découverte de leur approche en biodynamie a donné lieu à ce riche documentaire vidéo.

Sous la vidéo, vous trouverez la liste minutée des sujets abordés l’un après l’autre.

Sommaire minuté du contenu de la vidéo

6′ – Première parcelle
6’15 – Qu’est ce que la biodynamie ?
6’40 – Pauvreté du sol en 2012
7′ – Réenrichissement du sol avec fascelia, lupin, avoine …
7’20 – Re-perméabilisation des sols
7’50 – Paillage, mulching, fumier
8′ – Lasagne couche de différents matériaux, toison de brebis entière dans les buttes
9’50 – Petite serre pour les semis et jeunes plants
10’40 – Tout en plein champ pour un meilleur goût
11′ – Qualité de terre (humide en plein milieu d’été) – aubergines
13′ – La rotation des buttes – physallis – influence large sur toute la zone plantée
14 – Petit avoine et fascellia et le paradis des soucis pour la prochaine saison
15 – Calendrier des buttes : été et automne, sommeil l’hiver, prête en printemps …
16′ – Laine de brebis sur une butte toute récente (pourquoi la laine de brebis)
17′ – Une terre vraiment humide
18′ – Connection sols-planètes – vie du sol beaucoup plus stable
19′ – Utilités des tournesols –
19’40 – La question de l’eau – 160m3 nécessaire par saison pour toute la ferme
20’45 – Créativité nécessaire pour récupérer, stocker, conserver une eau vivante, enjeux d’avenir
21’30 – Tomates, variétés anciennes, précoces, tardives, etc … associations
23’30 – Modèle de séchoir à aromates, légumes
24’45 – Les 16 tiroirs du séchoir
25’30 – Essai d’oliviers en plein champs en corrèze
26’40 – Premières buttes au pied des arbres
27’30 – Courgettes (arrosage indispensable)
28′ – Courbe du sol aide à conservation de l’eau
28’30 – Amandiers et péchers
29′ – Ouvrir la terre avant de la travailler sèche trop la terre en Corrèze, il faut la couvrir au contraire
29’40 – Pourquoi éviter le foin
30′ – Herbe de tonte très fine, pas trop épaisse
30’40 – Très peu de paille, chère et peu dispo en Corrèze
31′ – amélioration continue, plantes compagnes / complémentaires
32′ – Choux, betteraves rouges, basilic contre le mildiou, haricots verts, oeillets d’inde anti pucerons, concombres et haricots grimpants
33 – mélanges de 5 variétés en ligne puis un espace
arrosage par tuyaux poreux ou arrosoirs pour plantes sensibles
technique “courges au pieds des maïs” – haricot et concombres
36 – Choux de bruxelles, choux raves
36’30 – Les trois parcelles
37’30 – Pourquoi une mise en production très progressive ?
38′ – Capacité de 40 à 50 paniers hebdomadaires
38’40 – Réflexion sur le principe AMAP, changer l’économie
39’20 – Clientèle panier sont contents de suivre l’évolution des saisons, en variétés et en quantité
40’40 – Les produits transformés pour fournir en hiver
41’20 – Tomatillos ou physalis ?
42’30 – Patates douces
45 – Retour sur la laine de brebis
45’30 – Choux palmier (proche des blettes)
46’30 – Terra Libre – la suite c’est quoi ?

Vues : 262

close

L'écocitoyenneté locale
en actes !


Abonnez-vous à la newsletter.
Rejoignez 450+ abonné·es.

Facebooktwittermail

1 réflexion au sujet de « Visite de la ferme fleurie à Vegennes »

  1. Très instructive vidéo. Aussi bien sûr l’humanité qu’ils expriment que sur le circuit des Amaps ou la technique de jardinage. Ils posent le problème de l’eau. Et proposent d’ombrer le jardin avec du tournesol pour les excès de chaleur. Ils soulignent l’intérêt de la laine de mouton pour fumer le jardin car les toisons ne sont pas utilisées. Une richesse pour la terre.
    Merci d’avoir réalisé cette vidéo.
    Jean Luc

    Répondre

Laisser un commentaire