Citoyliens médiatise les 200 associations d’intérêt général local
Recevez leurs informations dans un seul email
Soutenez ce trait d’union local entre tous ceux qui veulent agir …
Précédent
Suivant

Nouvelle loi “renseignement”

Facebookyoutube

Adopté à l’Assemblée en procédure accélérée, ce projet de loi synonyme de surveillance de masse est visiblement quasi-absent de la sphère médiatique alors qu’il aurait largement de quoi faire la une des journaux.

Passée en catimini et en l’absence d’un quelconque débat public, cette loi permettra notamment aux services de renseignement de collecter des données de connexion et de les stocker sur une durée pouvant aller jusqu’à cinq ans.
Seule la collecte des données sera un tant soi peu encadrée, leur exploitation demeurant libre (pouvant donc aisément sortir du cadre du terrorisme et s’étendre au militantisme par exemple).

Cette loi contraindra également les services sociaux (la CAF par exemple) et administratifs à transmettre des données confidentielles aux services de renseignement, sans possibilité d’invoquer le secret professionnel. L’examen de la loi par le Sénat est prévu pour les 29 et 30 juin.

Après la loi sécurité globale, cette loi « relative à la prévention d’actes de terrorisme et au renseignement » témoigne d’un sécuritarisme qui s’installe de plus en plus profondément en France. Nous pensons que vous devons vous en informer.

Sources :

https://www.bastamag.net/anti-terrorisme-loi…

https://www.laquadrature.net/…/loi-renseignement-2…/

https://www.assemblee-nationale.fr/…/prevention-actes…

Si d’aucuns diront qu’ils n’ont rien à cacher, ils sont invités à relire ceci :

https://www.amnesty.org/…/7-reasons-why-ive-got…/

Vues : 56

close

L'écocitoyenneté locale
en actes !


Abonnez-vous à la newsletter.
Rejoignez 450+ abonné·es.

Facebooktwittermail

1 réflexion au sujet de « Nouvelle loi “renseignement” »

  1. Info citoyenne du 30 juin 2021 à 1h15 du matin :

    L’État viens de voter la classification éternelle des archives de l’#antiterrorisme, de manière à ce que les actes des services de #renseignement ne soient jamais exposées à la lumière du jour.

    De la même manière que les notes blanches et les fiches S, personne ne saura jamais comment l’Etat et sa #police livrent leur guerre contre leurs “ennemis intérieurs”.

    Fermeture definitive de l'acces aux archives publiques

    Répondre

Laisser un commentaire