Citoyliens médiatise les 200 associations d’intérêt général local
Recevez leurs informations dans un seul email
Soutenez ce trait d’union local entre tous ceux qui veulent agir …
Précédent
Suivant

Tarnac 2008, Gentioux 2021, rafles au plateaux de millevaches …

Facebookyoutube

Coup d’éclat sécuritaire en Limousin à l’approche des élections
Communiqué du syndicat SUD éducation Limousin du 16 juin 2021
Ce mardi 15 juin, sous prétexte d’une enquête judiciaire pour deux incendies, l’un en février 2020 sur des voitures ENEDIS et l’autre en janvier 2021 sur une antenne relai non loin d’une base militaire à Les Cars, une opération policière de grande envergure a eu lieu en Limousin.
6 personnes ont été interpellées à 6h du matin. Une dizaine d’autres perquisitions ont été menées dans la journée, certaines chez des militant.e.s syndicaux et syndicales, avec des saisies de matériels informatiques.
Le grand jeu était de sortie : route barrée, SDAT (sous direction anti-terroriste) de Paris, gilets par balles, armes, cagoules, lieutenants en cybercriminalité, pas moins de 6 policiers pour parvenir aux fouilles d’une maison…
Le choix des personnes n’a pas l’air orienté par des preuves concrètes, mais plutôt par la volonté d’intimider et de ficher massivement des personnes perçues comme ayant des opinions politiques trop à gauche.
Les interrogatoires ne sont pas menés tant sur les faits reprochés que sur des activités aussi diverses qu’une participation à une chorale militante, des participations à des manifestations, des lectures web et livres ou des fréquentations amicales.
Ce climat répressif qui s’accompagne d’une grande communication médiatique sur “l’ultra gauche” s’accommode très bien avec le discours omniprésent d’incitation a la haine (chroniqueurs, chroniqueuses, politicien.nes ont pignon sur rue sur les plateaux télé et peuvent propager leur discours de haine sans se sentir inquiété.e.s) et masque mal la réalité d’une enquête creuse qui n’est pas sans rappeler l’affaire TARNAC.

Et la présomption d’innoncence ?

Dans le cadre d’une procédure liée au terrorisme, les prévenus ont été gardés en garde à vue 4 jours (!).
Malgré la présomption d’innocence, les noms des prévenus ont été divulgués par les médias locaux.
En enfin, l’institutrice de Gentioux a été suspendue par l’inspection académique.

Voir les articles de LA BOGUE

https://labogue.info/spip.php?article1040

Arrestations du 15 juin : synthèse et nouveau rendez-vous – La bogue

Reportage France3

Incendie de l’émetteur des Cars en Haute-Vienne : trois personnes mises en examen (francetvinfo.fr)

Réactions syndicales

Réunion publique mercredi 7 juillet à la salle des fêtes de Gentioux

Une page Facebook pour suivre et soutenir

Soutien aux raflé-e-s du 15 juin 2021 en Limousin | Facebook

Vues : 66

close

L'écocitoyenneté locale
en actes !


Abonnez-vous à la newsletter.
Rejoignez 450+ abonné·es.

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire