Citoyliens médiatise les 200 associations d’intérêt général local
Recevez leurs informations dans un seul email
Soutenez ce trait d’union local entre tous ceux qui veulent agir …
Précédent
Suivant

Testez le pass sanitaire : à Tulle c’est à la piscine et à la médiathèque !

Facebookyoutube

Avant même que la loi soit finie d’être débattue et votée, le gouvernement a autorisé les établissements à demander le pass sanitaire … (les enchères sur les licences 5G étaient terminées avant d’avoir été débattues par le parlement).

Qu’en pensez-vous ? Des citoyens se regroupent pour “tester” le protocole, éprouver l’émotion de ce qu’est un service public pour lequel il faut présenter une pièce d’identité et une preuve sanitaire de test ou de vaccination complète.

Le pass sanitaire

Le « pass sanitaire » consiste en la présentation numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, d’une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :
– Un certificat de vaccination, à condition de disposer d’un schéma vaccinal complet
– Un test négatif RT-PCR ou antigénique de moins de 48h
– Un certificat de rétablissement de la Covid-19 : test R-PCR ou antigénique positif datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Contrôle à l’entrée

Un contrôle à l’entrée sera ainsi mis en oeuvre au centre aqua dès mercredi 21 juillet. Il sera demandé, pour les personnes de 18 ans et plus, la présentation numérique ou papier de cette preuve sanitaire ainsi qu’un document d’identité, sans lesquels l’accès à l’établissement sera refusé. Idem pour la médiathèque. Les personnes voulant emprunter des livres sans pass sanitaire ne le pourront qu’en réservant en ligne. Cette possibilité est provisoire.

À noter : L’obligation de présentation du pass sanitaire pour les 12-17 ans a été repoussée par le gouvernement au 30 août prochain.

Pas de pass sanitaire pour les assemblées élues (Assemblée nationale, Sénat, Assemblées départementales et régionales)

Les lieux de l’Assemblée Nationale, du Sénat, Conseil régional, Conseil départemental notamment ne subiront pas d’obligation de pass sanitaire.  

Avant le scrutin, Olivier Véran a justifié pourquoi cette disposition pourrait être inconstitutionnelle. “Il y a une grande difficulté. Nulle ne peut empêcher, par exemple, des parlementaires de voter un budget”, avance le ministre de la Santé. “Dans des décisions précédentes, le Conseil Constitutionnel […] voyait plutôt d’un bon œil” une telle disposition. Dans le cas contraire, “cela pourrait être considéré comme une censure démocratique”, souligne-t-il.

Vues : 197

close

L'écocitoyenneté locale
en actes !


Abonnez-vous à la newsletter.
Rejoignez 450+ abonné·es.

Facebooktwittermail

4 réflexions au sujet de “Testez le pass sanitaire : à Tulle c’est à la piscine et à la médiathèque !”

  1. Usagère fidèle de la Médiathèque de Tulle, j’ai reçu par mail, dès mardi 21 juillet, un courriel, m’indiquant le nouveau protocole…J’en ai pleuré à sa lecture…Réalisant que ma fille de 13 ans (le 21/07,le report pour le 12-17 ans n’était pas acté) qui lit énormément serait privée, comme moi de se rendre dans la médiathèque, glaner des lectures, au hasard, au fil des conseils des supers médiathécaires…Je me suis imaginée attendant mes deux enfants plus jeunes à l’extérieur. Certes on peut toujours emprunter à distance mais, cette exclusion du lieu est inacceptable (tout comme pour le centre aquarécréatif)…Le zèle des gestionnaires de Tulle Agglo ne m’étonne pas, j’en ai déjà fait les frais au moment de l’installation des automates de prêts à la médiathèque, imposée aussi. En réaction, j’avais participé à la mise en place d’une pétition, pour que les usagers puissent avoir le choix entre automates et humains pour emprunter et restituer les documents ainsi que pour regretter l’absence de consultation des usagers, en amont…Réponse: “si on instaure de la démocratie partout, on n’arrivera à rien”…

    Répondre
  2. Hier soir, des députés votaient, avec bon sens, contre l’inqualifiable obligation d’un pass sanitaire pour les patients non urgents et les visiteurs se rendant en hôpital.

    Ce n’était hélas qu’une victoire à la Pyrrhus puisque cette nuit, vers 5 heures du matin, le Gouvernement revenait sur cette évidence et un nouveau vote remettait l’obligation de présenter un pass sanitaire pour les patients non urgents et les visiteurs (source ici [https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/4389S/AN/1]).

    Paradoxalement, un amendement proposant d’appliquer le pass sanitaire également à l’Assemblée Nationale, haut lieu de brassage, était rejeté (source ici [https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/pass-sanitaire-parmi-nous-quels-sont-ceux-qui-sont-vaccines-a-demande-jean-luc-poudroux-aux-deputes-1064641.html]).

    Pire, on notera aussi l’adoption par l’Assemblée Nationale – sous réserve d’amendements contraires, de l’examen du texte au Sénat, puis par le Conseil constitutionnel – de divers graves amendements :

    * Autorisant les Agences Régionales de Santé (ARS) à accéder à la base de données Vaccin Covid pour procéder à des contrôles pour les “dizaines de milliers de professionnels de santé libéraux” (source ici [https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/4386/CION_LOIS/CL649])

    * Augmentant, en cas d’usage de faux test PCR ou de faux certificat de “vaccination”, les peines encourues jusqu’à 5 ans de prison et 75.000 € d’amende (source ici [https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/4386/CION_LOIS/CL348])

    * Réduisant à l’accord d’un seul parent l’autorisation requise pour vacciner un mineur (source ici [https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/4386/CION_LOIS/CL449])

    * Introduisant une peine allant jusqu’à un an de prison et 15.000 € d’amende pour la personne qui ne scannerait pas le QR Code à l’entrée d’un restaurant ou ne laisserait pas ses coordonnées dans un carnet de rappel papier (source ici [https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/4389/AN/274])

    * Autorisant les proviseurs de collèges et lycées à consulter le statut virologique des élèves ainsi qu’à leur statut vaccinal (source ici [https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/4389/AN/1175])

    * Créant une suspension non rémunérée du contrat de travail pendant deux mois puis une cause “réelle et sérieuse” de licenciement pour les salariés ne présentant pas de pass sanitaire (source ici [https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/4389/AN/1033]),

    Répondre
  3. Sur cet argument ironique qui revient souvent chez les “pro passe sanitaire” : “ça va, on n’est pas en Chine hein”, “allez en Corée du Nord, mdr”:

    – Cette nuit, l’Assemblée Nationale a validé le licenciement possible sous deux mois d’un employé non vacciné

    – Encore plus intéressant, et moins d’échos: le Sénat va discuter aujourd’hui de la mise en place d’un bracelet électronique pour les non vaccinés…

    – Le QR code existe en Chine depuis dix ans pour contrôler la bonne “citoyenneté”. On l’utilise notamment pour permettre aux “bons citoyens” (ceux qui sont sages, ou en bonne santé), d’accéder à certains services, lieux publics. Un peu comme notre passe, en fait.

    Ça fait tout de suite moins ricaner 😉

    Source : http://www.senat.fr/rap/r20-673/r20-6738.html#fn37

    Répondre
  4. A tous les pseudos-spécialistes en immunologie, virologie, épidémiologie, etc … gardez à l’esprit que la vaccination n’est pas l’alpha et l’omega de la lutte contre le virus et ses variants ….

    Vos affirmations ne sont pas conformes à la réalité et induisent les citoyens en erreur car les personnes qui vous lisent pensent que s’ils sont vaccinés ils ne risquent plus rien et qu’ils ne peuvent pas être porteur du virus et contaminer les autres (surtout avec l’adaptation de ce virus à son “environnement”) !

    Certes vous pourrez développer un Covid moins dommageable pour votre organisme … et pourrez le transmettre, à votre insu, à vos proches ou aux personnes que vous croiserez ou que vous côttoierez ! et donc vous serez contraint, comme le reste de la population, de respecter les gestes barrière, la distanciation, le port du masque … et le lavage des mains et du visage !

    Répondre

Laisser un commentaire