Citoyliens médiatise les 200 associations d’intérêt général local
Recevez leurs informations dans un seul email
Soutenez ce trait d’union local entre tous ceux qui veulent agir …
Précédent
Suivant

1ère Coopérative Bio Corrèze

La première coopérative de fruits et légumes 100 % bio du Limousin !

Aujourd’hui, les gens souhaitent de plus en plus acheter des fruits et légumes frais produits localement et sans pesticides chimiques de synthèse. Cependant, ce sont des produits qui viennent (souvent) de loin qui nous sont proposés dans les magasins et grandes surfaces sans que l’on sache comment ils sont vraiment cultivés. Nous avons crée notre coopérative pour que les producteurs de fruits et légumes biologiques puissent s’organiser collectivement et pour leur permettre de solutionner ce problème. C’est à travers cette aventure collective, que nous pensons pouvoir mener à bien notre mission!

Nous sommes 9 fondateurs et agriculteurs de Corrèze et de Haute-Vienne :
Jean Michel, Martin et Paula, Alexandre, Alexis, Paul, Christophe, Mael, Benjamin et Jeff read more

Vues : 82

Facebooktwittermail

La dépaysante … la vidéo !

Participez aux cantines paysannes en Corrèze, traiteur et achat vente de paniers paysans

Voici la dernière vidéo publiée ce 14 aout sur la chaîne Youtube Citoyliens. Elle a été tournée sur le marché de Tulle du samedi matin. Nicolas, Bastien et Ludovic ont sur rendre vivante et pétillante la présentation de la jeune association la Dépaysante. Elle existe depuis 2018 et elle a déjà organisé une dizaine de cantines paysannes et de repas pour des institutions locales. L’association est constituée d’une trentaine de producteurs fermiers : maraichers, éleveurs, élaborateurs de pains, de fromages, de patisseries … Deux règles : produits bio / assimilés et productions locales …

C’est en travaillant ensemble sur les marchés des villes de Corrèze qu’ils se sont connus. Ils ont en commun d’être de jeunes exploitants corrèze. Le but de leur association : faire des soirées basées sur de la cuisine de produits locaux et une ambiance amicale et festive … la suite vous est expliquée dans la vidéo et sur la page qui les présente dans Citoyliens (cliquer). read more

Vues : 84

Facebooktwittermail

Plus serviable que “Le Silo” à Argentat ? difficile !!

Bonjour à tous
Comme certains le savent, avec l’organisation dans la lutte contre le covid  le marché du jeudi 23 avril  aura lieu à Argentat mais réduit à l’alimentaire et les exposants et producteurs ne viennent pas de trop loin  .

Marie -Laure qui a livré les légumes a toujours  sa place au marché . Elle ne fera pas de livraison de paniers  au silo . Vous pourrez faire vos courses de légumes directement à son stand . read more

Vues : 111

Facebooktwittermail

Travail en réseau pour produire des graines de meilleure qualité en Corrèze …

Le Battement d’ailes et Sel de Terre étendent leur organisation locale autour des graines. Organisant les deux bourses aux graines annuelles sur leur grand lieu près de Cornil, ils ont convié samedi 7 mars les permaculteurs locaux à se réunir pour réfléchir à des améliorations de technique de production locale de graines.

Voici l’interview de Jean-Luc Perrière, co-président de Corrèze-environnement et initiateur du réseau SEL de Terre. read more

Vues : 31

Facebooktwittermail

Docu-débat avec Alternatiba à Tulle : ville en transition, avec vous ?

Ciné-débat : transition écologique au Veo à Tulle

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit. « Qu’est-ce qu’on attend ? » raconte les multiples initiatives qui permettent à cette petite ville alsacienne de 2 200 habitants de réduire son empreinte écologique.

La municipalité d’Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le 21ème siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. « L’autonomie » est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le Radis). Depuis 2005, la commune a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an. Elle a créé une centaine d’emplois. Et elle n’a pas augmenté ses impôts locaux. Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

Tourné sur quatre saisons, pendant une année cruciale – 2015 – qui a vu l’aboutissement de la quasi totalité du programme de transition, le film a d’abord pris la forme d’un reportage de 52 minutes, diffusé par France 3 Alsace le 7 mai dernier sous le titre « Sacré Village ! » Ce format ne suffisait cependant pas à rendre raison de la richesse du matériel filmé ni de la richesse humaine qu’il représentait : la démarche de transition globale, encouragée par la municipalité et désirée par des citoyens éclairés, génère une puissante dynamique, qui va s’amplifiant tout au long du film. Pour évoquer cette aventure citoyenne, il semblait plus adapté de substituer au commentaire journalistique la parole des personnages, racontant eux-mêmes leurs motivations, leurs hésitations, leurs enthousiasmes.

Ainsi a germé l’idée de porter sur grand écran l’histoire exemplaire d’Ungersheim.

Une histoire portée par ses personnages, élus ou simples habitants…

Jean-Sébastien, jeune intendant de la régie agricole municipale, qui a quitté son métier de vétérinaire pour plus d’éthique. Muriel, co-propriétaire du nouvel éco-hameau construit selon les principes de Bedzed. Christophe et Lili, qui ont converti l’exploitation familiale pour devenir paysans-boulangers. Sébastien, Hayat, Céline, salariés en insertion aux Jardins du Trèfle Rouge. Et bien sûr, Jean-Claude Mench et ses adjoints à la Mairie d’Ungersheim, grands artisans du programme municipal qui articule l’ensemble de ces actions. Ils méritaient un film, pour que les initiatives collectives et le bonheur d’agir se répercutent en échos, et que des communes aux quartiers, les spectateurs rassemblés se posent la question titre : « Qu’est-ce qu’on attend ? »

Nouveau groupe Alternatiba Tulle : venez discuter et participer !

Ciné-débat proposé par Corrèze-environnement, Alternatiba-Tulle (en constitution), Citoyliens et Cap à Gauche.

Qu'est-ce qu'on attend ? Bande Annonce from Diffusion Multi-Monde on Vimeo.

 

Vues : 5

Facebooktwittermail

Parrainage de ruches en Corrèze – sauvegarde de l’espèce locale d’abeilles

Les abeilles sont reconnues espèce en voie de disparition, vous le saviez ? cet insecte familier est à l’origine de la pollinisation de 80% des espèces végétales sur terre …

Une action existe pour apporter une réponse à cette situation, et ici en Corrèze nous pouvons y participer. C’est très simple. L’initiative s’appelle “un toit pour les abeilles”.

Un apiculteur corrézien nous fait une proposition très citoyenne :

  • nous parrainons une ruche
  • il prendre soin de nos 4000 abeilles, il récolte leur miel
  • il met en pot personnalisés et nous expédie notre miel à domicile

L’apiculteur s’appelle Manuel Vigneron, et il est situé au lieu dit Le Vigeot, 19470 Le Lonzac.

Le but est de sauvegarder l’espèce la mieux adaptée à la région, au climat et à la végétation de la France, l’abeille noire endémique. Le prix commence à 8 euros par mois pendant un an pour une ruche parrainée.

4 parfums de miel : châtaignier, acacia, fleurs de printemps, fleurs d’été

Faites votre démarche sur www.untoitpourlesabeilles.fr

Voir aussi la-mielitude.com un site riche d’information sur les abeilles ainsi que leurs menaces par les pesticides.

Des visites sont proposées par l’apiculteur, et les témoignages du site internet disent bien la qualité pédagogique de la démarche artisanale.
Une idée de cadeau écologique, éthique et à dimension locale …

Vues : 14

Facebooktwittermail