articles

108 Articles

Docu-débat avec Alternatiba à Tulle : ville en transition, avec vous ?

Posted by Citoyliens Citoyliens on
Categories

Ciné-débat : transition écologique au Veo à Tulle

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit. « Qu’est-ce qu’on attend ? » raconte les multiples initiatives qui permettent à cette petite ville alsacienne de 2 200 habitants de réduire son empreinte écologique.

La municipalité d’Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le 21ème siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. « L’autonomie » est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le Radis). Depuis 2005, la commune a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an. Elle a créé une centaine d’emplois. Et elle n’a pas augmenté ses impôts locaux. Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

Tourné sur quatre saisons, pendant une année cruciale – 2015 – qui a vu l’aboutissement de la quasi totalité du programme de transition, le film a d’abord pris la forme d’un reportage de 52 minutes, diffusé par France 3 Alsace le 7 mai dernier sous le titre « Sacré Village ! » Ce format ne suffisait cependant pas à rendre raison de la richesse du matériel filmé ni de la richesse humaine qu’il représentait : la démarche de transition globale, encouragée par la municipalité et désirée par des citoyens éclairés, génère une puissante dynamique, qui va s’amplifiant tout au long du film. Pour évoquer cette aventure citoyenne, il semblait plus adapté de substituer au commentaire journalistique la parole des personnages, racontant eux-mêmes leurs motivations, leurs hésitations, leurs enthousiasmes.

Ainsi a germé l’idée de porter sur grand écran l’histoire exemplaire d’Ungersheim.

Une histoire portée par ses personnages, élus ou simples habitants…

Jean-Sébastien, jeune intendant de la régie agricole municipale, qui a quitté son métier de vétérinaire pour plus d’éthique. Muriel, co-propriétaire du nouvel éco-hameau construit selon les principes de Bedzed. Christophe et Lili, qui ont converti l’exploitation familiale pour devenir paysans-boulangers. Sébastien, Hayat, Céline, salariés en insertion aux Jardins du Trèfle Rouge. Et bien sûr, Jean-Claude Mench et ses adjoints à la Mairie d’Ungersheim, grands artisans du programme municipal qui articule l’ensemble de ces actions. Ils méritaient un film, pour que les initiatives collectives et le bonheur d’agir se répercutent en échos, et que des communes aux quartiers, les spectateurs rassemblés se posent la question titre : « Qu’est-ce qu’on attend ? »

Nouveau groupe Alternatiba Tulle : venez discuter et participer !

Ciné-débat proposé par Corrèze-environnement, Alternatiba-Tulle (en constitution), Citoyliens et Cap à Gauche.

Qu'est-ce qu'on attend ? Bande Annonce from Diffusion Multi-Monde on Vimeo.

 

Compte rendu du ciné-débat Arbres / élagage bords de route en Corrèze

Posted by Citoyliens Citoyliens on
Categories

Ciné-débat : 7 mai 2018 TULLE :

Un premier court-métrage : « La vie secrète des arbres » avec l’écologiste forestière Suzanne SIMARD, suivi du film « L’intelligence des arbres »  réalisé par Julia Dordel et Guido Tölker.

La salle est pleine, le film est aussitôt reprogrammé pour le mercredi 23 mai.

Films très intéressants, qui abordent une autre façon de voir les arbres et la forêt, un nouvel et passionnant angle de vue découlant d’observations scientifiques récentes.

Après la projection, débat pendant une heure sur les films , mais aussi sur le problème actuel en Corrèze de la coupe des arbres de bordure de route à la suite d’une injonction du conseil départemental envers tous les riverains des routes du département. Ceci en vue d’installer la fibre. Animé par Marceau du collectif AGIRR et Cathy de Corrèze-environnement :

Rappel de l’état des lieux :

  • Lettre d’injonction ferme et menaçante du conseil départemental, dans la précipitation, et qui ne tient pas compte des lois qui régissent les coupes d’arbres. Sans doute aussi par méconnaissance technique.
  • Emballement des riverains qui devant la menace, règlent le problème en choisissant la solution la plus radicale : l’abattage. Les élus locaux n’ont pas bougé, et ne sont pas forcément informés.
  • Constat des élagueurs du carnage qui se développe et constitution du collectif AGIRR. Démarches non abouties auprès du Conseil Départemental.
  • Des questions se posent : *qu’est ce précisément que « l’aplomb du domaine public » ?

*Où se trouve la limite domaine privé/ domaine public sur les talus ?

Rappels importants à propos de 

Fibre optique : le coût des travaux pour le passage de la fibre doit être pris en charge par Orange et Enedis ! Et non par les riverains. Le projet concerne 2700 km de routes, sur environ 2 mètres de large, soit 14000 hectares de zone arboricole de biodiversité  qui sont menacés!

Injonctions / Sécurité : il faut rappeler que le Conseil départemental ou les maires ne peuvent faire d’injonctions qu’en cas de problème de sécurité avéré, mais pas de façon préventive.

Communication / suites : un 4ème courrier du CD parvenu aux propriétaires riverains. Le ton est très légèrement plus soft, mais aucun des motifs pour lesquels les propriétaires préfèrent sacrifier leurs arbres n’a été supprimé. L’impact environnemental et paysager est ignoré. Les abattages continuent

L’association Corrèze-Environnement se propose comme conseil pour accompagner ceux qui voudront aller porter l’affaire au tribunal.

matinée d’information: parlons isolation

Posted by Citoyliens Citoyliens on
Assoc. partenaires

Parlons isolation
Au départ, l’intention est bonne: mieux isoler son logement, comme le réclame le gouvernement aux propriétaires est bon pour le porte monnaie et pour la planète.
La France compte aujourd’hui entre 7 et 8 millions de “passoires thermiques” occupées notamment par des ménages modestes pour lesquels l’enjeu financier est très important. Un logement mal isolé peut augmenter jusqu’à 30% la facture énergétique. Mais à l’arrivée, ce sont des milliers de familles qui sont trompées par des sociétés qui leur ont vendu parfois très cher des solutions miracles en se faisant passer bien souvent pour un organisme public.
Vous souhaitez être informés sur de vraies solutions techniques, les aides possibles tout en évitant les arnaques. Poussez la porte de la MSAP d’AYEN à la rencontre de l’UFC que choisir et de la maison de l’habitat de la communauté d’agglomération qui y tiennent permanence le jeudi 31 mai de 9h30 à 12h00 dans le cadre de la semaine européenne du développement durable.
Renseignements : Maison de Services au Public d’Ayen 0555257612

conférence ayen:le rechauffement climatique

Posted by Citoyliens Citoyliens on
Assoc. partenaires

Conférence sur le climat
Dans le cadre du programme de la semaine du développement durable organisé dans la commune, le comité de pilotage de l’agenda 21 accueille Michel GAILLOT de l’association météorologique du Limousin pour une conférence grand public sur le réchauffement climatique. Cette soirée se déroulera le mardi 05 mai à 20h30 à la salle du conseil municipal de la mairie.
Les dernières projections du GIEC sont que la température de surface du globe pourrait croître de 1,1 à 6,4 °C supplémentaires au cours du xxi e siècle même si d es incertitudes subsistent sur l’ampleur et la géographie du réchauffement futur.

Les enjeux socioéconomiques, politiques, sanitaires, environnementaux, voire moraux, étant majeurs, ils suscitent des débats nombreux, à l’échelle internationale, ainsi que des controverses . Néanmoins depuis 2000 un consensus émerge sur le fait que l’impact économique, sociologique, environnemental voire géopolitique du réchauffement est globalement négatif à moyen et long terme et sur le besoin d’une action concertée, locale et globale.
Contact : 0980581217

Séance ciné-débat éducation “Etre ou Avoir”

Posted by Citoyliens Citoyliens on
Assoc. partenaires

*”Et si nous faisions le choix de ne pas scolariser nos enfants… …et les laissions apprendre librement ce qui les passionne ?”*
Venez découvrir ou redécouvrir le film Etre et Devenir de Clara Bellar. Date: le samedi 28 avril Heure: 15h Lieu: Eco hameau Les âges Tarif: Adulte:7€ par personne + de 14 ans: 5.50€ – de 14 ans: gratuit
La projection sera suivie d’un débat.
RÉSERVATION RECOMMANDÉE.

Séance ciné-débat éducation “Etre ou Avoir”

Posted by Citoyliens Citoyliens on
Assoc. partenaires

*”Et si nous faisions le choix de ne pas scolariser nos enfants… …et les laissions apprendre librement ce qui les passionne ?”*

Venez découvrir ou redécouvrir le film Etre et Devenir de Clara Bellar.

Date: le samedi 28 avril Heure: 15h

Lieu: Eco hameau Les âges

Tarif: Adulte:7€ par personne

+ de 14 ans: 5.50€

– de 14 ans: gratuit

La projection sera suivie d’un débat.

RÉSERVATION RECOMMANDÉE.

Formations coordinateur en rénovation énergétique biosourcée – maçon en éco-construction

Posted by Citoyliens Citoyliens on
Categories

Formation de Coordinateur en rénovation énergétique biosourcée niveau 3

Formation à destination des professionnels du bâtiment salarié demandeur d’emploi formation de 8 mois dont 4 semaines en entreprise de mi-avril 2018 à début décembre 2018 sur le campus de formation professionnelle Compagnonnique 12 avenue jean lurçat 19100 Brive –

Fiche descriptive PDF de la formation qualifiante professionnelle en coordination sur rénovation énergétique :

Le rôle d’un coordinateur en rénovation énergétique biosourcée est de programmer une amélioration de l’habitat individuel dans un objectif d’optimisation énergétique et de réduction des risques sanitaires et environnementaux. Il assiste techniquement son client à la prise de décision sur les investissements de travaux envisagés en termes d’économie d’énergie, de confort été hiver et de santé selon les réglementations en vigueur et en fonction de sa capacité d’investissement interlocuteur central pour le maître d’ouvrage. Son intervention couvre les différentes étapes du projet de rénovation, depuis l’étude des besoins, la proposition de solution détaillée jusqu’à la coordination de des travaux. Il intervient sur tout type de bâtiment, du bati ancien, à la construction plus récente, de l’habitat individuel au tertiaire et petit collectif. Il intervient également en conseil pour la réduction des consommations d’énergie des bâtiments tertiaires. La spécialisation assistant à maîtrise d’ouvrage privé AMOP apporte le complément nécessaire pour changer d’échelle en aidant les habitants à réaliser une partie des travaux, dans le cadre d’une auto réhabilitation accompagnée.

 

Formation de maçon en éco-construction niveau 5

Formation ouverte aux professionnels du bâtiment salarié ou demandeur d’emploi

Durée et date de formation 8 mois dans 4 semaines en entreprise demi avril 2018 à début décembre 2018

Le maçon en éco-construction intervient sur la réalisation de chantier de bâtiment en travaux neufs, restauration et réhabilitation. Il utilise des matériaux sains et écologique, de préférence locaux, biosourcés, en recherchant les conditions d’amélioration des conditions thermique et sanitaire des bâtiments.

Objectifs : il s’agit de former des stagiaires capable d’exécuter des travaux en réhabilitation et en neuf pour l’habitat individuel, petit collectif, avec des matériaux sains et écologique biosourcés, dans le respect des règlements thermique et des normes environnementales en vigueur. Selon les spécificités locales les stagiaires procéderont à l’analyse des besoins, à la proposition et à la réalisation d’ouvrages en structures porteuses, et second oeuvre à partir d’éléments préfabriqués ou transformés sur place.