1 réflexion au sujet de « “Des toilettes sèches aux déchets de cuisine” »

  1. Oui, le Sirtom de Brive, dans le cadre de la politique de l’Agglo et de la Ville est engagée
    dans une stratégie de zéro déchet qui implique le particulier: tout est lié, en finir avec la décharge de Perbousie c’est diminuer les déchets ménagers et solides au point où aucune décharge, même exceptionnelle ne sera possible. Pas d’ “exportation”.
    Stratégie locale seule. Réutilisation locale.
    Et promotion des toilettes séches, y compris en collectivité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.