Une chercheuse nous parle d’urgence de cabanes … tulle / théâtre / Tribune #6

Faire des cabanes ou Comment vivre dans un monde abîmé ?


Vite, des cabanes. Pas pour s’isoler, vivre de peu, ou tourner le dos à notre monde abîmé?; mais pour braver ce monde, l’habiter autrement : l’élargir. Marielle Macé les explore, les traverse, en invente à son tour. Cabanes élevées sur les ZAD, les places, les rives, cabanes de pratiques, de pensées, de poèmes. Cabanes bâties dans l’écoute renouvelée de la nature – des oiseaux qui tombent ou des eaux qui débordent –, dans l’élargissement résolu du « parlement des vivants », dans l’imagination d’autres façons de dire nous.
Marielle Macé, Nos cabanes Éd. Verdier – 2019 

Née en 1973, Marielle Macé est directrice de recherche au CNRS. Spécialiste de littérature française, elle a publié Nos Cabanes (2019) et Sidérer, considérer (2017) aux éditions Verdiers, ainsi que Styles, Critique de nos formes de vie (2016) aux éditions Gallimard. Normalienne, agrégée, docteur (Paris-IV, 2002), habilitée à diriger des recherches (EHESS, 2011), elle enseigne la littérature à l’EHESS, et a été régulièrement professeur invité à New York University. Elle fait partie des animateurs des revues Critique (Éditions de Minuit) et Poésie (Éditions Belin), collabore désormais avec des dramaturges (Paris, Bruxelles), des lieux d’art, et est auteure associée au Théâtre des Amandiers en 2019-2020. Au sein de la revue Critique, elle a récemment coordonné un numéro spécial « Vivre dans un monde abîmé » en 2019.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.