Apéro-conversation (en ligne) : la nécessité des horizons & paysages


Tribune #7 avec Jean-Marc Besse

L’Empreinte vous donne rendez-vous pour une Tribune 2.0. sur notre page facebook à 18h30, pour une séance vidéo et un chat en direct en compagnie de Jean-Marc Besse et Barbara Métais Chastanier.

Vous serez invités à poser des questions via le tchat, et une seconde séance vidéo aura lieu et diffusée 15 jours après avec l’invité apportant ses réponses.

Vous retrouverez ces vidéos sur le site internet de l’Empreinte à la suite de La Tribune.

« Un monde sans horizons, c’est-à-dire sans paysages, sans bouts du monde qui appellent le désir, n’est tout simplement plus un monde. ».
Jean-Marc Besse, Le goût du monde, Éd. Actes Sud – 2009

À l’opposé d’un paysage pensé comme une carte postale, Jean-Marc Besse le conçoit comme une expérience sensible. Le paysage, apparaît comme une école de l’attention, une expérience fragile et mouvante des formes de vie qui entrent en relation. Puisque nous sommes au paysage autant qu’il est à nous, comment penser notre rapport à l’espace, au milieu et à l’habiter de façon plus éthique ? Qu’est-ce qu’être dans le paysage ?

Directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’EHESS, Jean-Marc Besse est agrégé de philosophie et docteur en histoire (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Il enseigne l’histoire de la géographie à l’université Paris 1, et l’histoire et la
culture du paysage à l’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles-Marseille.

Il travaille sur une appréhension historique et anthropologique de la géographie. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur l’histoire des savoirs géographiques à l’époque moderne et sur la théorie du paysage, parmi lesquels Voir la terre, six essais sur le paysage et la géographie (2000), Le Goût du monde : exercices de paysage (2009), Habiter, un monde à mon image (2013) et La Nécessité du paysage (2018).

Jean Marc BESSE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.